Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Fanno, l'appli de shopping européenne de ByteDance, va-t-elle fermer ?

La maison mère de TikTok aurait annoncé fin août qu'elle allait réduire ses investissements en dehors de son cœur de métier. Ses tentatives pour développer le live shopping en Europe sont infructueuses, et sa boutique en ligne Fanno, lancée fin 2021, semble être sur une très mauvaise pente, notamment en France.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Fanno, l'appli de shopping européenne de ByteDance, va-t-elle fermer ?
Fanno, l'appli de shopping européenne de ByteDance, va-t-elle fermer ? © Bytedance

Si TikTok cartonne dans le secteur des réseaux sociaux, y compris en France, ByteDance a plus de mal à mener bien sa stratégie de diversification dans l'e-commerce. Fanno, l'application de live shopping lancée en France, Allemagne, Espagne, Italie et au Royaume-Uni en novembre 2021, n'a pas réussi à décoller dans l'Hexagone.

Fanno est une place de marché mettant en relation des vendeurs chinois et des acheteurs européens, à la manière d'Ali Express. On y trouve des produits pas chers, comme une montre connectée à 5 euros, un sac en "cuir synthétique" à 6 euros, un costume de pom pom girl à 12 euros, mais aussi des objets beaucoup plus chers comme un robot culinaire ou un tapis de course.
 

Dans le fin fonds des app stores

L'application, lancée sans grand renfort de communication, a été téléchargée 103 000 fois seulement en France selon les données de l'outil d'analytics Data.ai, sur iOS et Android. Aujourd'hui, elle semble ne plus avoir d'existence commerciale. Après 48 400 téléchargements entre fin novembre et fin décembre, le nombre de téléchargements est tombé à 54 000 durant les trois premiers mois de l'année 2022, et moins de 1000 au deuxième trimestre.

Au mieux de sa forme le 20 janvier 2022, sur les smartphones Apple en France, Fanno a atteint la 63e place du top des téléchargements d'applications e-commerce. Après le 5 avril, l'appli est sortie des radars de Data.ai sur la plateforme iOS. A cette date, elle était tombée au 480e rang.

Sur les smartphones Android, Fanno a atteint son pic entre le 1er et le 4 janvier 2022, se hissant à la 12e position des applications de shopping en nombre de téléchargements quotidiens. Proposant des produits à bas prix, la place de marché a dû séduire des consommateurs possédant des smartphones moins chers que ceux d'Apple.

Sur le site d'avis de consommateurs Trustpilot, on ne compte que 26 avis pour le site web de Fanno, majoritairement négatifs.

Des rumeurs de fermeture dès le mois de mai

Ces chiffres font écho à une rumeur, relayée par le site spécialisé dans la tech chinoise Pandaily, qui évoquait en mai dernier la fermeture de l'application. La rumeur avait alors été démentie par l'entreprise. Les sources à l'origine de l'information indiquaient que l'équipe de Fanno avait été dissoute en avril, les commandes n'ayant pas atteint un niveau satisfaisant. L'audience est apparemment bien meilleure en Italie que sur les autres marchés européens.  

Dans les offres d'emploi actuellement en ligne sur le site de Bytedance, au Royaume-Uni (le hub de la maison mère de TikTok en Europe), nulle mention de Fanno, même dans les annonces ciblées sur l'e-commerce. En revanche on trouve encore la trace de la place de marché dans quelques fiches de postes de data-scientists e-commerce en Asie, dans lesquelles Fanno est mentionné parmi les "plateformes e-commerce de TikTok", au même titre que TikTok shop qui se concentre sur le live-shopping.

Bytedance veut se recentrer sur son cœur de métier

L'avenir de Fanno, et plus largement celui de l'e-commerce pour TikTok en Europe, est pour le moins incertain. D'après les informations du Financial Times, TikTok abandonnerait sa stratégie d'expansion dans le live shopping en Europe et aux États-Unis. Ce modèle de télé-achat, lucratif en Chine, ne prend pas sur le Vieux Continent.

Lancé au Royaume-Uni l'année dernière, il aurait dû faire ses débuts en France, en Allemagne, en Espagne et en Italie au premier semestre, mais les plans ont été revus à la vue des résultats outre-Manche. Selon le FT, l'équipe e-commerce basée à Londres a connu une hémorragie de salariés, qui s'est suivie du limogeage de son directeur. Dans ces conditions, on voit mal comment Fanno pourrait encore bénéficier des investissements nécessaires à son maintien.

D'autant plus que le CEO de ByteDance, Liang Rubo, aurait déclaré en interne le 31 août que l'entreprise allait réduire ses investissements dans les activités hors de son cœur de métier, dans un contexte où de nombreuses initiatives n'avaient pas procuré les résultats attendus, ont rapporté le média tech chinois Late Post, et le South China Morning Post. Contacté par L'Usine Digitale, ByteDance n'a pas répondu à notre sollicitation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.