Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Faume lève 2 millions d'euros pour aider les marques à créer leur site de seconde main

Levée de fonds Faume lève 2 millions d'euros pour développer sa solution destinée à aider les marques à mettre en place des sites de vente de vêtements et chaussures d'occasion. Balzac, Isabel Marant ou encore Aigle ont déjà été séduit par la solution.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Faume lève 2 millions d'euros pour aider les marques à créer leur site de seconde main
Faume lève 2 millions d'euros pour aider les marques à créer leur site de seconde main © Unsplash / Kai Pilger

Quel est le point entre Isabel Marant, Aigle et Balzac Paris ? Faume, la pépite qui se cache derrière leurs sites de seconde main. La start-up a annoncé ce lundi 28 juin 2021 avoir levée 2 millions d'euros pour sa première levée de fonds. Un tour de table réalisé auprès de Digital Venture (Bpifrance), Kima Ventures, et plusieurs business angels dont l'ex-cofondateur de Vente-Privée Michaël Benabou, Eduardo Ronzano et Thibaud Elzière.

Une solution clé en main
La start-up fondée en 2020 propose une solution en marque blanche pour que les marques puissent mettre en place facilement un service de vente de vêtements et chaussures d'occasion. La solution comprend la mise en place d'un site e-commerce personnalisable sur lequel les clients d'une marque peuvent demander à renvoyer gratuitement leurs produits en échange d'un bon d'achat. Faume s'occupe de récupérer les produits, de les remettre en état et de les proposer à la vente sur le site web.

Les produits sont contrôlés par Faume. Puis, selon le contrat passé par la marque, ils peuvent être nettoyés, repassés, réparés, photographiés et stockés en attendant d'être revendus. Faume se différencie des sites comme Vestiaire Collective ou Leboncoin en ne proposant pas une marketplace de particuliers à particuliers, et en gérant elle-même toute la logistique et le reconditionnement.

Un marché de la seconde main en plein essor
Faume propose donc aux marques de garder la main sur le marché de la seconde main et d'en tirer profit. Aigle, Balzac, Delsey et Isabel Marant ont déjà été séduits. Grâce à cette levée de fonds, la jeune pousse veut accompagner l'augmentation des volumes réalisés par ses clients et les accompagner sur leurs marchés internationaux. Faume espère reconditionner dès l'année prochaine 300 000 articles par an. Cela passe par une dizaine de recrutement dans les 12 prochains mois.

Le marché de la seconde main est en plein essor. Le secteur des ventes d'occasion devrait atteindre 51 milliards de dollars dans 5 ans, contre 28 milliards en 2019. "La seconde main fait désormais partie intégrante des habitudes de consommation, abonde Anouck Duranteau Loeper, CEO Isabel Marant, dans un communiqué. Pour les marques, intégrer ce modèle devient une priorité pour continuer d’inspirer les générations futures". Le côté écologique étant désormais pris en compte par certains consommateurs lors de leurs achats.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.