Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Feetz fabrique les chaussures du futur, sur-mesure et imprimées en 3D

Le californien Feetz, gagnant du concours de start-up de la conférence Founder Showcase dans la Silicon Valley, veut révolutionner le marché de la chaussure en créant des produits personnalisés grâce à l'impression 3D.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Feetz fabrique les chaussures du futur, sur-mesure et imprimées en 3D
Feetz fabrique les chaussures du futur, sur-mesure et imprimées en 3D

Le grand gagnant du Founder Showcase, qui organisait le jeudi 15 mai un concours de start-up sur le campus de Microsoft dans la Silicon Valley, veut révolutionner l'industrie de la chaussure grâce à l'impression 3D. 

Personnalisation extrême

La start-up Feetz s'est consacrée à la recherche et développement durant 6 mois, afin de fabriquer les matériaux, la technologie et les algorithmes nécessaires à ses chaussures personnalisées, réalisant les premiers prototypes. Les chaussures, encore en beta test, sont fabriquées grâce à l'impression 3D afin de permettre une personnalisation maximale. La start-up s'apprête d'ailleurs à entrer dans un programme d'accélération spécialisé dans l'impression 3D, GiTank, aux Etats-Unis

Comment ça marche ? Le client envoie à Feetz trois photos de son pied, analysées ensuite grâce à un logiciel propriétaire SizeMe, qui permet de créer un modèle 3D sur mesure après collecte et analyse des données. Le logiciel intègre notamment des technologies de reconnaissance de l'image. Feetz imprime ensuite une paire sur-mesure, adaptée très précisément à la structure du pied de chacun. La chaussure est livrée en 7 jours. "Au lieu de n'avoir que 17 tailles disponibles pour une chaussure - nous en offrons 7 milliards !" explique Lucy Beard, PDG et co-fondatrice. 

La start-up cible avant tout les individus ayant des problèmes orthopédiques, qui ont beaucoup de mal à trouver des chaussures à la fois adaptées et élégantes, selon Lucy Beard, qui cherche à offrir plus de choix esthétique. "Le plus difficile est de trouver des designers" admet-elle. Ceux-ci n'ont pas l'habitude de designer des modèles de chaussures confortables qui soient jolies à porter.

La chaussure du futur

Tous les investisseurs dans la salle, certains parmi les plus réputés de la Silicon Valley, se sont extasiés devant le produit. En effet, "l'impression 3D, c'est le futur", a insisté Frank Chen, partenaire de la firme Andreessen Horowitz. "Nous avons prévu de fabriquer 1000 paires de chaussures par mois d'ici à la fin de l'année", et le prix de la chaussure sera d'environ 200 dollars, selon Lucy Beard, soit 146 euros. "Moins cher que les chaussures orthopédiques sur le marché [américain]", qui valent dans les 500 dollars. Mais la startup compte bien s'étendre en créant une marketplace ciblant tous les individus qui ont besoin de chaussures mieux adaptées, pas seulement ceux ayant des problèmes orthopédiques.

Un géant comme Nike pourrait s'y intéresser. "Feetz veut offrir une licence à ces grandes marques et magasins afin de les aider à innover avec leurs clients. Nous sommes en discussion avec plusieurs grandes marques de chaussures pour des projets pilotes en 2015, et recherchons d'autres partenariats activement", ajoute la PDG.

La chaussure de demain pourrait bien être personnalisée et imprimée en 3D.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale