Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ffly4U déploie ses solutions IoT pour l'industrie et prépare une nouvelle levée de fonds

Spécialisée dans le déploiement de solutions de suivi d’actifs mobiles sur sites industriels et chantiers, le Toulousain Ffly4U élargit son offre à de nouvelles verticales métiers. En ligne de mire : le fret aérien et l'environnement. Une nouvelle levée de fonds est en phase finale de bouclage.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ffly4U déploie ses solutions IoT pour l'industrie et prépare une nouvelle levée de fonds
Olivier Pagès, fondateur et président de Ffly4U. © Ffly4U

"Paradoxalement, la crise sanitaire de la Covid-19 a contribué à accélérer la dynamique de digitalisation des entreprises et nos solutions d'IoT pour l'industrie, qui embarquent de l'IA et du machine learning, bénéficient de cette accélération", se félicite Olivier Pagès, président et fondateur de Ffly4U.

La start-up toulousaine, créée en 2015, spécialisée dans le développement de solutions de localisation basse fréquence des actifs mobiles (palettes, caisses, bennes, containers...) sur sites industriels et chantiers, a enregistré en 2020 une croissance de plus de 40% de son chiffre d'affaires. Elle déploie à grande échelle une solution dédiée au déroulage de câbles, engage une nouvelle collaboration avec Suez et annonce une nouvelle levée de fonds pour le second trimestre 2021.

Des offres de data toujours plus complexes
Ffly4U mis au point une offre technologique, baptisée Edge AI Low Power, qui repose sur l’intégration d'algorithmes d'Intelligence Artificielle (IA) et de machine learning dans des boitiers très compacts (14 cm de longueur, 150 gr), équipés de capteur embarqués (géolocalisation, température, humidité, mouvement...), fonctionnant à très faible consommation énergétique, pour une autonomie de 4 à 6 ans.

"Nos solutions permettent d’identifier très finement les phases de vie d'équipements industriels et d'apporter de la valeur ajoutée à la data, avec à la clef de nouvelles sources de revenus pour nos clients, grâce à la mise à disposition de data aux profits de leurs propres clients", explique Olivier Pagès. Première démonstration dans l'industrie du câble.

Premier déploiement à grande échelle pour Nexans
La société a ainsi développé pour son client historique Nexans des solutions qui permettent au groupe de valoriser de nouvelles offres. "Au-delà de la localisation géographique de ses tourets, la détection du dévidage du câble ou du roulage au sol lui permettent de proposer à ses propres clients un nouvel indicateur de l'état d'avancée de leurs chantiers", précise Olivier Pagès.

Après les phases pilotes, Nexans a renouvelé sa collaboration et décidé en juin 2020 d’utiliser la technologie de Ffly4U pour son parc européen de tourets, avec l’achat de 10 000 boitiers. Une première étape, l'objectif étant d'équiper d'ici trois ans tous ses tourets en circulation dans le monde au cours des trois prochaines années, soit environ 100 000 tourets.

Une nouvelle collaboration avec Suez et une solution dédiée à l'aéronautique
Au-delà des données standards de géolocalisation, température ou mouvement que permet l'Internet des Objets, Ffly4U cherche à valoriser la data pour apporter des informations toujours plus complexes et à valeur ajoutée. "Notre ambition est de répondre à des problématiques métiers avec, à la clef, l'opportunité pour chacun de nos clients de monétiser de nouveaux services auprès de leurs propres clients", insiste Olivier Pagès.

La société a ainsi signé une nouvelle collaboration avec Suez. Plusieurs centaines de bennes et une vingtaine de déchetteries ont été équipées de boitiers Ffly4u, avec des alertes de remplissage de bennes et un ensemble de nouvelles données-métier en temps réel. "La reconnaissance de la vibration spécifique induite par le processus de compactage permet de renseigner sur le niveau de remplissage des bennes, d'optimiser les moyens et les parcours de collecte et de réduire les coûts", souligne le chef d'entreprise.

Fly4U a également développé une solution dédiée à l'aéronautique. Son boitier est aujourd'hui "avionable". Embarqué dans les appareils, il permet de détecter les phases de décollage et d’atterrissage pour couper automatiquement la radiofréquence pendant les vols. ATR l'utilise déjà pour tracer ces avions en maintenance. La startup toulousaine est aussi en négociation avec deux premières compagnies aérienne pour du suivi de fret aérien.

Une levée de fonds de 3,5 à 4 millions d'euros
Pour soutenir cette dynamique, une nouvelle levée de fonds de 3,5 à 4 millions d’euros est prévue pour le second trimestre 2021, avec l'entrée de nouveaux partenaires. "Elle nous permettra de continuer à consolider nos programmes de R&D, à muscler nos équipes, avec le recrutement de 5 à 7 personnes dès 2021 et de nous attaquer sérieusement à l'international", souligne Olivier Pagès.

Avec un effectif de 14 salariés et 8 500 boitiers installés sur le 12 derniers mois, Ffly4U a réalisé un chiffre d'affaires de 500 000 euros en 2020, contre 350 000 réalisés en 2019. Pour 2021, elle table sur 1,2 million d'euros de chiffre d'affaires et 20 000 objets connectés supplémentaires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.