Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ffly4U, le spécialiste toulousain du suivi d'actifs industriels, lève 1,2 million d'euros

Spécialisée dans les solutions de suivis d'actifs mobiles sur les sites industriels et de construction, la start-up toulousaine Ffly4u vient de finaliser une nouvelle levée de fonds : 1,2 million d’euros pour embarquer de l'IA et du machine learning dans ses boîtiers connectés et accélérer son déploiement commercial.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ffly4U, le spécialiste toulousain du suivi d'actifs industriels, lève 1,2 million d'euros
Olivier Pagès, président et fondateur de Ffly4U. © Ffly4U

"L'avenir de l'IoT (Internet des Objets) passe par l'IA (Intelligence Artificielle) et le machine learning", insiste Olivier Pagès, président et fondateur de Ffly4U. Créée en 2015, la start-up toulousaine est spécialisée dans le développement de solutions de localisation basse fréquence des actifs mobiles (palettes, caisses, bennes, containers...) sur sites industriels et chantiers.


Après 740 000 euros levés en 2015 et 1,2 million d'euros en 2018, Ffly4U vient de finaliser une nouvelle augmentation de capital pour 1,2 million d'euros supplémentaires, auprès du fonds régional toulousain IRDInov (groupe Irdi Soridec Gestion) et du fonds bordelais Galia Gestion, pour poursuivre ses programmes de R&D, en particulier autour des technologies d’Intelligence Artificielle (AI) et de machine learning embarquées. L'ambition est aussi d'accélérer son déploiement commercial, en France et à l’international.

 

Une stratégie de solutions verticales-métiers

Au-delà des données standards de géolocalisation, température ou mouvement que permet l'Internet des Objets, Ffly4U cherche à valoriser la data pour apporter des informations toujours plus complexes et à valeur ajoutée. "Notre ambition est de répondre à des problématiques métiers avec, à la clef, l'opportunité pour nos clients de monétiser de nouveaux services auprès de leurs propres clients", explique Olivier Pagès. La société propose des premières solutions verticales adaptées à l'industrie du câble et de la fibre, au transport de bennes ou de remorques, ou encore à la gestion supports de manutention.


Très concrètement, elle a développé pour Nexans une solution de suivi de tourets (géolocalisation sur chantier) qui permet aussi de déterminer la longueur de câble déroulé et la quantité de câble restante sur chaque touret et de générer des alertes. Pour le laboratoire pharmaceutique Pierre Fabre, elle a mis au point un service de suivi de containers plastiques qui intègre la reconnaissance de temps de lavage pour une meilleure traçabilité dans le cadre du process. "Toute la difficulté est de traiter la donnée tout en maintenant l'autonomie énergétique de nos boîtiers", souligne Olivier Pagès.

 

Des premiers marchés à l'export

La société totalise une quinzaine de premiers clients avec le déploiement de près de 4 000 boîtiers connectés. L'objectif est d'en connecter entre 8 000 et 10 000 supplémentaires en 2019, en France, mais aussi un peu partout en Europe. "La levée de fonds va nous permettre de muscler rapidement nos équipes pour accompagner des premiers déploiements à l'international, en particulier en Allemagne, Suisse, Autriche et Royaume-Uni, où des projets sont actuellement en phases avancées de tests", précise Olivier Pagès. Pour aller encore plus vite et plus loin, la start-up annonce déjà une nouvelle levée de capitaux pour 2020.


Ffly4U emploie actuellement 14 salariés, dont 3 docteurs-ingénieurs et prévoit de réaliser un chiffre d'affaires d'1 million d'euros en 2019.
 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale