Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Fiat-Chrysler et AutoX vont déployer un service de robot taxi en Chine

AutoX et Fiat-Chrysler ont conclu un partenariat dans le domaine du véhicule autonome. La start-up basée à Hong Kong va équiper les monospaces Chrysler Pacifia du constructeur américain de sa plate-forme de conduite autonome afin de déployer un service de robot taxi en Chine. Un service qui devrait être disponible dans la première moitié de l'année 2020.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Fiat-Chrysler et AutoX vont déployer un service de robot taxi en Chine
Fiat-Chrysler et AutoX vont déployer un service de robot taxi en Chine © AutoX

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et AutoX ont confirmé lundi 10 février 2020 avoir conclu un partenariat dans le domaine du véhicule autonome. L'objectif : déployer un service de robot taxi dans plusieurs villes de Chine, dont Shenzhen et Shanghai, durant la première moitié de l'année 2020. 

 

Les monospaces Chrysler Pacifia

La start-up basée à Hong Kong va équiper les monospaces Chrysler Pacifia de sa plate-forme de conduite autonome, dont le système AutoX AI Driver. Ce sont ces mêmes véhicules qui sont utilisés par Waymo, la filiale d'Alphabet en charge du développement des véhicules autonomes. 

 

AutoX et FCA ne donnent que très peu d'informations sur ce service de robot taxi. Les partenaires ne précisent ainsi pas combien de véhicules seront mis en circulation, sur quels périmètres et qui pourra commander des courses.

 

Une centaine de véhicules autonomes en circulation

La plate-forme de conduite autonome développée par AutoX est optimisée pour le marché chinois puisque la start-up a déjà déployé une centaine de véhicules autonomes en Chine. AutoX réalise des tests dans une dizaine de villes dont Shenzhen, Shanghai, mais aussi San Jose en Californie où elle a demandé à tester ses véhicules sans chauffeur de sécurité à bord. La jeune pousse assure avoir déjà collecté de nombreuses données sur les habitudes de conduites des Chinois et les conditions de circulation dans les centres urbains.

 

AutoX, qui est notamment soutenue par le géant de l'e-commerce Alibaba ainsi que par le constructeur Dongfeng, a levé 143 millions de dollars depuis sa création. En juillet dernier, la start-up a annoncé s'être rapprochée du constructeur suédois NEVS afin d'intégrer sa plate-forme de conduite autonome à ses véhicules. Son but : lancer un programme pilote de robots taxis courant 2020 en Europe.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media