Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Food Tech : La start-up italienne Deliveristo lève 4,5 millions d’euros pour digitaliser la livraison B2B

Levée de fonds Basée à Milan, Deliveristo boucle un nouveau tour de table de 4,5 millions d’euros pour sa plateforme numérique qui numérise l’approvisionnement en denrées alimentaires des restaurateurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Food Tech : La start-up italienne Deliveristo lève 4,5 millions d’euros pour digitaliser la livraison B2B
Food Tech : La start-up italienne Deliveristo lève 4,5 millions d’euros pour digitaliser la livraison B2B © Deliveristo

La pépite italienne Deliveristo a annoncé le 22 décembre avoir finalisé une levée de fonds en série A de 4,5 millions d’euros. Ce tour de table, mené par le fonds de capital-risque United Ventures, vient clore un cycle de financement, lancé en juillet dernier, auquel participent d’autres investisseurs comme IAG, Gellify, Doorway, Seven et Metrica.

Cet argent frais vise soutenir le développement de la solution, et "élargir la structure organisationnelle, tant au niveau national qu’en Europe", explique Deliveristo, sans préciser les marchés qu'elle cible.

Plus de 300 fournisseurs enregistrés
Fondée à Milan en 2017 par Ivan Aimo, Luca Calia et Gabriele Angeleri, Deliveristo a mis au point une plateforme SaaS cloud qui met en relation les restaurateurs et les fournisseurs. La solution B2B en ligne a pour objectif de simplifier l’approvisionnement Ho.Re.Ca. (Hôtellerie, Restauration, Café) en digitalisant l’ensemble du processus de commande, de l’achat auprès des producteurs à la livraison aux professionnels du secteur.

L’approche de Deliveristo est, au-delà de la digitalisation du parcours, de supprimer étapes intermédiaires comme le stockage des produits en entrepôt. La disparition de ce coût permet selon la start-up d’améliorer à la fois la flexibilité de la gestion logistique et la rentabilité de la livraison.

Côté restaurateurs, les professionnels ont accès à un catalogue exhaustif de fournisseurs et une plateforme unique de facturation. Côté fournisseurs, le but est d’optimiser la gestion des stocks dans un contexte sanitaire qui a bouleversé le secteur agroalimentaire et fait évoluer les habitudes des consommateurs.

Deliveristo revendique plus de 300 fournisseurs et 15 000 produits enregistrés. Elle cible les restaurants mais également les "dark kitchen", ou cuisine fantômes. 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.