Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Football : 14 caméras pour vérifier que la balle est bien entrée dans le but

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La Coupe des confédérations, répétition générale de la Coupe du monde qui se déroulera en 2014, s'est achevée ce dimanche 30 juin par la victoire du pays organisateur, le Brésil. Lors de cette compétition, un système qui détecte si la balle a bien franchi la ligne de but était à l'essai, une première pour un évènement  opposant des sélections nationales.

Football : 14 caméras pour vérifier que la balle est bien entrée dans le but
Football : 14 caméras pour vérifier que la balle est bien entrée dans le but © Fifa

La technologie au service de l'arbitrage sportif. A l'image du "hawk-eye" pour les matchs de tennis les plus importants, les rencontres de football pourraient bientôt profiter de l'oeil, quasi-infaillible, d'un système de caméras haute-précision.

Une entreprise allemande à la baguette

Lors de l'édition 2013 de la Coupe des confédérations, répétition générale de la Coupe du monde qui se déroulera au Brésil en 2014, un tel dispositif était à l'essai lors de l'ensemble des matchs du tournoi. La Fifa avait en effet décidé de renouveler l'expérience après un premier test concluant lors de la Coupe du monde des clubs organisée en décembre dernier.

C'est l'entreprise allemande GoalControl, qui a été chargée d'installer son dispositif de 14 caméras capturant chacune 500 images par seconde dans l'ensemble des stades accueillant des rencontres lors de cette Coupe des confédérations. Comme l'explique la vidéo ci-dessous, toutes ces caméras braquées sur les buts sont reliées à un ordinateur central. Celui-ci est ensuite capable de déterminer par triangulation la trajectoire du ballon autour des cages et donne un signal à l'arbitre de la rencontre si la ligne de but a bien été franchie.

 

Le débat sans fin du recours à l'arbitrage vidéo

Le président de la fédération européenne de football (UEFA), Michel Platini, reste lui résolument contre ce recours à la technologie dans le football. L'ancien international français lui préférant des "moyens humains", à savoir par exemple que des arbitres aient pour unique mission de surveiller les cages pour savoir si la balle a franchi ou non la ligne de but.

Campée sur la même position pendant longtemps, la Fifa a depuis quelques années changer d'avis sur l'arbitrage vidéo, notamment depuis qu'un but de l'Anglais Franck Lampard a été refusé lors de la coupe du monde de football en 2010. L'édition 2014 devrait donc logiquement intégré le dispositif à l'essai cette année. Les amateurs de football restent quant à eux divisés à la question de savoir si l'erreur humaine ne fait pas partie des charmes du sport le plus pratiqué et suivi au monde.

 

 

Julien Bonnet

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale