Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ford publie des jeux de données issues de ses essais de véhicules autonomes

Ford rend public des jeux de données issues de ses véhicules autonomes. Le constructeur automobile souhaite que les universitaires et chercheurs puissent accéder à ces informations provenant notamment des caméras et Lidar fixés sur ses véhicules autonomes ayant circulé sous différentes météos et dans des lieux variés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ford publie des jeux de données issues de ses essais de véhicules autonomes
Ford publie des jeux de données issues de ses essais de véhicules autonomes © Ford

Ford a annoncé mardi 5 mai 2020 mettre à disposition d'universitaires et de chercheurs des données issues de ses véhicules autonomes. Cette annonce intervient quelques jours après que le constructeur a décalé le lancement d'un service commercial de véhicules autonomes à 2022. Ford explique vouloir les aider à développer des algorithmes sans qu'ils n'aient à se soucier d'où trouver les données pour faire tourner leurs modèles.

 

Des données collectées sur un an

Les données fournies sont celles issues des caméras, et Lidar équipant les véhicules autonomes, les informations GPS et de trajectoire ainsi que les nuages de point 3D. Des données qui ne proviennent pas du travail mené avec Argo AI, précise Ford, mais qui sont issues de plusieurs véhicules autonomes ayant circulé pendant l'année écoulée. Cela inclut donc les changements de saisons et les variations météorologiques avec des journées ensoleillées, nuageuses et enneigées.

 

Les voitures ont circulé sur des voies rapides, sous des tunnels, aux abords d'aéroports ou dans des quartiers résidentiels et des centres urbains complexes. Cela permet d'accéder à différents scénarios dans lesquels les véhicules autonomes se sont retrouvés par eux-mêmes. Il est même possible d'avoir des jeux de données lorsque deux véhicules autonomes se croisent.

 

Un coût de recherche très important

Ford n'est pas le premier à publier de telles informations. Lyft et Waymo ont eu la même démarché l'été dernier. Le but étant de parvenir à développer des algorithmes plus robustes et d'améliorer la capacité des véhicules autonomes à reconnaître et identifier les objets et les replacer dans leur environnement.

 

En rendant publics de telles informations, les professionnels du secteur facilitent les recherches de personnes ne pouvant accéder à de telles données mais dont les compétences peuvent se révéler utiles. Une approche d'autant plus compréhensive que la recherche autour des véhicules autonomes est très coûteuse.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media