Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Formation professionnelle, cloud gaming 5G... Les cas d'usage du HTC Vive Focus Plus au MWC 2019

HTC présente au Mobile World Congress 2019 quelques cas d'usages pour son casque de réalité virtuelle fraîchement dévoilé, le Vive Focus Plus. L'un d'entre eux est très prospectif : il simule une expérience de cloud gaming VR via une connexion 5G. Nous l'avons testé et nous sommes entretenus avec Rikard Steiber, responsable de Viveport, pour en savoir plus sur les ambitions de l'entreprise dans ce domaine.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Formation professionnelle, cloud gaming 5G... Les cas d'usage du HTC Vive Focus Plus au MWC 2019
Formation professionnelle, cloud gaming 5G... Les cas d'usage du HTC Vive Focus Plus au MWC 2019 © HTC Vive

HTC présente pour la première fois son nouveau casque de réalité virtuelle autonome, le Vive Focus Plus, au Mobile World Congress 2019. Sa grande nouveauté est la présence de deux contrôleurs suivis sur six axes (communément abrégé "6DoF"). Trois démonstrations de ce casque sont affichées sur son stand : deux d'entre elles concernent le secteur B2B, sur lequel le Vive Focus Plus est officiellement positionné en Europe. Elles sont le fruit de deux entreprises françaises : Immersive Factory, spécialiste de la formation HSE, et SimForHealth, expert en formation médicale.

 

Les casques autonomes 6DoF, un enjeu fort pour le B2B

L'Usine Digitale a pris en main l'expérience de SimforHealth, qui a été réalisée pour le compte d'Orion Santé et s'adresse aux infirmières libérales. Il s'agit d'une application conçue à l'origine pour le Vive Pro (qui fonctionne avec un PC) qui a été transposée sur le Vive Focus Plus. L'aspect mobile de ces appareils, qui fonctionnent sans capteurs externes et sans ordinateur, est transformateur d'après Jérôme Leleu, le dirigeant de l'entreprise.

 

Le Vive Focus Plus reste très proche de son aîné à l'utilisation, même si ses améliorations (ergonomie, qualité des lentilles) sont appréciables. Quant aux contrôleurs, ils n'ont pas changé depuis notre prise en main du kit de développement 6DoF en novembre dernier. Ils sont confortables à prendre en main et ne dépayserons pas les habitués des Vive Wands.

 

Une démo (simulée) de cloud gaming en 5G sur le Focus Plus

La troisième démonstration est une expérience plus futuriste, résolument B2C, qui combine le Focus Plus à un hub 5G annoncé par HTC lors du salon. Elle met en scène un cas d'usage cloud gaming dans lequel l'utilisateur joue à un jeu en réalité virtuelle qui est streamé en temps réel via une connexion 5G depuis le cloud sur son casque autonome.

 


Un module WiGig blanc a été apposé sur le dessus du Vive Focus Plus pour les besoins du salon

 

Un tracking par ultrasons sensible aux interférences

 

Une remarque concernant les contrôleurs du Vive Focus Plus. Un grand salon comme le MWC 2019 est toujours un environnement complexe en matière de technologies sans fil, le nombre anormalement élevé d'appareils au mètre carré créant des interférences. Lors de notre démonstration B2B, les contrôleurs (qui sont trackés par ultrasons) ont plusieurs fois subi des pertes plus ou moins importantes (et persistantes) de tracking qui ont rendu l'expérience inutilisable.

 

Ce cas de figure semble lié à cet environnement particulier, car nous n'avons pas rencontré de problèmes de ce type par le passé. Et l'expérience de cloud gaming n'y était pas sujette non plus. Cela pose néanmoins la question de la fiabilité de ce système de tracking sur le terrain, ou de la possibilité de parasitage si deux casques sont utilisés à proximité l'un de l'autre. Espérons que HTC saura résoudre ces soucis (ou les atténuer un maximum) d'ici la sortie commerciale du Focus Plus.

La démonstration sur le stand n'implique cependant pas réellement de réseau 5G, la connexion est simulée par un serveur local. Le Vive Focus Plus est aussi surmonté d'un petit module pour assurer une connexion WiGig avec le hub. HTC a déclaré à L'Usine Digitale que ce module (visible sur la photo ci-dessus) ne sera pas commercialisé. Il sert uniquement à assurer la stabilité de la connexion dans l'environnement très "pollué" du salon.

 

Le jeu mis en avant est Superhot VR. Nous avons pu le prendre en main pour avoir une idée de la qualité de l'expérience. Il tourne correctement, mais il y a une latence non négligeable au niveau des contrôles. Rien qui ne nous ait empêché de finir le premier segment du jeu, mais il en aurait été autrement pour un titre requérant une plus grande vitesse d'exécution. Si le concept est intéressant, il reste donc encore du travail à faire avant une hypothétique commercialisation.

 

Du cloud gaming VR d'ici deux à trois ans ?

Nous nous sommes entretenus avec Rikard Steiber, président de Viveport, qui nous a confirmé que HTC s'intéresse au streaming, même s'il n'y a aucun plan concret pour l'implémentation d'un système de cloud gaming VR pour le moment. "Nous commençons par du streaming vidéo, qui est déjà disponible sur Viveport. Le streaming de jeux ne sera possible qu'avec la 5G, notamment pour des questions de latence dans les interactions, donc j'estime qu'il faudra encore attendre deux à trois ans." L'un des bénéfices mis en avant par l'entreprise est l'utilisation de casques plus légers et moins chers, la puissance de calcul étant déportée dans le cloud.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale