Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Foxar prépare l'école de demain grâce à la réalité augmentée

La start-up Foxar utilise la réalité augmentée au bénéfice de l’éducation pour rendre la connaissance accessible à tous. Installée à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), elle a récemment lancé la version bêta de son application afin que tous les enseignants du territoire puissent contribuer à son évolution.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Foxar prépare l'école de demain grâce à la réalité augmentée
Foxar prépare l'école de demain grâce à la réalité augmentée © Foxar

En sortant de l’institut Image, l’école d’ingénieurs Arts et Métiers de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), avec une spécialité réalité virtuelle et réalité augmentée en 2018, Louis Jeannin et Nicolas Caligiuri se sont lancés sur le projet Foxar. "Nous voulions un projet utile pour la société qui ait aussi du sens pour nous. Nous avons donc imaginé une bibliothèque d’illustrations pédagogiques en réalité augmentée pour que les domaines scolaires trop abstraits deviennent plus concrets", explique Louis Jeannin.

Co-développé avec des enseignants
L’entreprise Foxar a vu le jour en juillet 2020. Disponible sur tablette IOS et bientôt Androïd, l’application utilise les outils de réalité augmentée ARKit d’Apple et ARCore de google pour que ses maquettes pédagogiques 3D facilite la compréhension de certaines matières. "Nous mettons notre version bêta à disposition de tous les enseignants qui le souhaitent pour faire encore évoluer nos modules", poursuit l'ingénieur. Des planètes à l’échelle à l’agencement des molécules d’eau en physique, des cartes en géographie, mais aussi les fractions et la conversion des volumes en mathématiques se veulent ainsi plus fidèles que des outils en deux dimensions.



"La majorité des élèves peine à transposer les illustrations classiques en 3D. Cette visualisation plus facile et ludique permet aux élèves en difficultés de rattraper leur retard." Co-construite avec une cinquantaine d’enseignants de tous horizons qui ont testé et validé les contenus existants, l’application se destine à tous les niveaux scolaires, de la primaire au lycée. En parallèle de leurs compétences, Foxar a engagé une doctorante en ergonomie cognitive et psychologue dont le rôle est d’améliorer l’ergonomie et l’efficacité des maquettes pédagogiques.

Au service de la formation professionnelle
Récompensée par le programme d’open innovation du Groupe La Poste dans les services connectés, French IoT, ainsi que du concours organisé par le village francophone parmi les startups EdTech, Foxar prévoit de lancer une levée de fonds en fin d’année et de recruter plusieurs collaborateurs. Pour l’heure, afin de financer le développement de son application destinée à l’Education Nationale, Foxar s’est mise au service de la formation professionnelle.

"Nous avons par exemple créé une maquette pédagogique pour l’UIMM de Dijon / Chalon-sur-Saône sur l’usinage et une autre pour Enedis qui vise à former les techniciens sur les systèmes et tableaux électriques qu’ils doivent utiliser", détaille Louis Jeannin. La start-up travaille actuellement sur une maquette destinée à la Mutualité Française autour des risques en matière de santé environnementale.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.