Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Foxconn sonne le retour de Sharp dans la télévision

Aux commandes de Sharp, le géant taïwanais de la sous-traitance Foxconn veut relancer le groupe japonais dans la télévision. Au programme : le rachat des activités cédées en Europe et en Amérique du Nord, la promotion de la marque et la motivation du personnel.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Foxconn sonne le retour de Sharp dans la télévision
Sharp est de retour dans la télé © D.R. - Sharp

L’espoir renait chez Sharp. Après s’être replié sur le Japon, le groupe, qui constitue l’un des trois fleurons de l’électronique nipponne aux cotés de Sony et Panasonic, va repartir à la reconquête du monde. C’est-ce qu’a décidé son nouveau PDG Tai Cheng-wu aux commandes depuis la finalisation de l’acquisition de 66% du capital de Sharp par le géant taiwanais de la sous-traitance électronique Foxconn le 12 août 2016.

 

Rehausser la marque Sharp

Dans une lettre adressée au personnel de Sharp, ce taïwanais, bras droit de Terry Gou, le patron-fondateur de Foxconn, expose la stratégie qu’il entend mener pour relancer le groupe japonais en difficultés financières chroniques depuis 2012. Pour rehausser la marque, clé de succès des autres activités d’électronique grand public, il sonne le retour sur le marché global de la télévision.

 

Inventeur de la télévision à écran LCD en 1995, Sharp a dominé le marché mondial jusqu’au début des années 2000, avant de se laisser détrôner par les coréens Samsung et LG. Depuis 2014, il ne figure plus dans le Top 10 mondial, selon IHS Markit. Face à des pertes croissantes, il est contraint de se retirer de ce marché en Europe en 2014 au profit du slovaque UMC puis en Amérique du Nord en 2016 au profit du chinois Hisense.

 

Des suppressions d'emplois en dernier recours

Le nouvel homme fort de Sharp veut racheter ces activités. Des négociations sont prévues dans ce sens avec UMC et Hisense dès septembre 2016. Et pour aider le groupe japonais à reprendre le terrain perdu, Foxconn va mettre à sa disposition non seulement ses capacités de production à bas coût mais aussi son réseau commercial mondial. Le géant taïwanais est convaincu de l’importance vitale pour Sharp d’avoir une position forte sur le marché de la télévision, un lien indispensable avec les foyers pour leur vendre d’autres produits comme des mobiles ou de l’électroménager.

 

Pour inaugurer une nouvelle ère, Tai Cheng-wu a transféré le siège social d’Osaka à Sakai où Sharp dispose d’une usine de grands écrans LCD dite de dixième génération considérée aujourd’hui comme la plus avancée au monde. Mais pour rassurer le personnel, il a écarté tout projet de restructuration douloureuse, des suppressions d’emplois n’étant envisagées qu’au dernier recours en cas d’échec du plan de relance. Et pour remotiver les troupes, il a annulé les baisses de salaires (5% pour les dirigeants et 2% pour les autres employés) décidées par l’ancienne direction.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale