Foxconn va embaucher 3 000 ingénieurs pour les terminaux sous Firefox OS

Pour Mozilla, Foxconn sort le grand jeu. En effet, le groupe industriel taïwanais a annoncé vouloir embaucher 3 000 ingénieurs afin de fabriquer les terminaux équipés du système d'exploitation Firefox.

Partager
Foxconn va embaucher 3 000 ingénieurs pour les terminaux sous Firefox OS

Le 4 juin dernier, Mozilla et Foxconn ont officialisé leur partenariat lors du salon Computex. De leur union doit naître cinq terminaux dont une tablette et un smartphone low cost, tournant tous sous Firefox OS. Au départ, le taïwanais avait prévu de créer 1 000 emplois dans son centre de développement logiciel dans la région du Grand Kaohsiung, à Taïwan.

Le fabricant multipliera finalement ses ambitions par trois pour la naissance des smartphones nés de son union avec la Fondation. "Il n'y aura pas de limite de budget pour développer les compétences des ingénieurs Software", a indiqué la firme dans un communiqué.

Pour équiper ces terminaux, Mozilla développe un système d'exploitation open-source. Conjointement, ils veulent faire de ces appareils équipe de l'OS Firefox une alternative à l'iOS d'Apple et à l'Android de Google, les deux mastodontes du marché.

Astrid Gouzik

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS