Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

François Hollande inaugurera la Cité de l'objet connecté d'Angers le 12 juin

[ACTUALISE] L'un des 34 plans industriels est dédié aux Objets connectés. Il doit aboutir en mai à la création d'une Cité de l'objet connecté à Angers (Maine et Loire). Un point sur l'avancée du projet.
mis à jour le 19 mai 2015 à 11H44
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

François Hollande inaugurera la Cité de l'objet connecté d'Angers le 12 juin
François Hollande inaugurera la Cité de l'objet connecté d'Angers le 12 juin © Cité de l'objet connecté

Actualisation du 19 mai : François Hollande inaugurera la Cité de l'objet connecté le 12 juin prochain. La secrétaire d'Etat au numérique Axelle Lemaire sera également présente.

"On a une charge de travail énorme, et pour nous les ponts de mai seront bien remplis !" Philippe Ménard, directeur de la future Cité de l'Objet Connecté d'Angers, est conscient du chemin qui reste à parcourir. Mais il l'assure, l'accélérateur d'innovations spécialisé dans le nouveau hardware lié à l'internet des objets ouvrira bien ses portes fin mai, comme prévu : "On accueillera les premiers porteurs de projets la semaine du 26 mai."

A en croire l'homme détaché depuis un an par son employeur Eolane sur le projet (le groupe d'électronique est le principal actionnaire de la SAS Cité de l’Objet Connecté), ça se bouscule déjà au portillon pour intégrer le lieu. "Au retour du CES de Las Vegas, où nous étions présents, on a eu beaucoup d'appels et de contacts. Une quarantaine de porteurs de projets se sont manifestés", explique le maître des lieux. Ils pourront commencer à s'inscrire officiellement début mai, lors de la mise en ligne du site internet de la structure.

Un concours pour offrir les clés de la Cité

Pour faire connaître la Cité de l'objet connecté, ses promoteurs organisent un concours de start-up. Tout entrepreneur qui a un projet dans l'internet des objets peut postuler. Avec à la clé un accès gratuit de quatre mois à l'espace de coworking de la future cité. Les candidats peuvent envoyer un pitch détaillé (avec texte et vidéo de présentation) avant le 30 avril à l'adresse mail contact@citedelobjetconnecte.com. Plus d'infos sur ce lien.

Changement de site

Pour aller aussi rapidement que prévu (un an entre le lancement du projet par le plan industriel "Objets connectés" et sa concrétisation), il a fallu faire preuve d'adaptation. La Cité devait investir l'ancienne usine Valeo de La Roseraie, elle intégrera finalement le site de l'ex-RCO (Radio Comptoir de l'Ouest) à proximité du parc des expositions de l'agglomération d'Angers. Un lieu un peu moins vaste (9 000 m2, contre 16 000 m2 pour l'autre site industriel) mais plus récent et nécessitant moins de travaux d'aménagement. Le parc de machines est en cours d'installation dans le bâtiment : machines de découpe laser, imprimantes 3D, petit matériel d'électronique, de mécanique, de plasturgie, de CAO pour la partie conception – prototypage ;  équipements plus imposants pour la partie production.

Fusée à plusieurs étages

Si l'emplacement de la Cité de l’Objet Connecté a changé, ses ambitions et sa philosophie restent les mêmes : permettre à des créateurs d'objets connectés de faire grandir leur projet, quel que soit leur stade d'avancement. Pour ceux dont l'idée n'est pas encore précise ou qui ne disposent pas encore d'un prototype, la Cité prévoit un suivi de groupe, en mode collaboratif, avec une formation de base. Avec cette formule light, l'accès au lieu sera possible à partir de 300 euros par mois.

Un accompagnement plus personnalisé sera proposé aux porteurs de projet plus avancés, qui travaillent à l'industrialisation et à la commercialisation de leur produit. La Cité de l’Objet Connecté leur fera bénéficier de son réseau d'industriels partenaires : sept d'entre eux, en plus d’Eolane, sont d'ailleurs actionnaires de la SAS Cité de l’Objet Connecté.

Car l'objectif, in fine, est bien de recréer un tissu de compétences et d'outils industriels pour produire des objets connectés Made in France... et pas seulement des prototypes et des petites séries. C'est pour soutenir cette ambition que le ministre de l'Economie Emmanuel Macron devrait faire le voyage en Maine-et-Loire pour inaugurer le lieu, probablement début juin. François Hollande pourrait même l'accompagner...

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale