Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Franprix et Glovo lancent la livraison en 30 minutes à Paris

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Partenaires depuis 2016, Franprix et Glovo ont révisé leur mode opératoire afin de proposer des livraisons à domicile à Paris en moins de 30 minutes. 

Franprix et Glovo lancent la livraison en 30 minutes à Paris
La start-up Glovo a levé 115 millions d'euros en juillet 2018 afin de renforcer son équipe technique et réduire ses délais. © Glovo

Afin de se démarquer de ses concurrents, Franprix lance, avec le concours de la start-up de livraison à domicile espagnole Glovo, une nouvelle offre de livraison à la demande en moins de 30 minutes à Paris. “En proposant à nos clients de se faire livrer en 30 minutes un large choix de produits de dépannage, ce partenariat renforce la présence de notre enseigne sur le marché de la livraison à domicile”, explique Cécile Guillou, Directrice Générale Executive Franprix, dans un communiqué.

 

Sans minimum de commande, ce nouveau service n’occasionne pas non plus de frais supplémentaires. La livraison, passée depuis l’application ou le site de Glovo, sera facturée 3,90 euros, quel que soit le montant de la commande.

 

Un nouveau mode opérationnel de livraison

Pour proposer cette offre, les deux acteurs, qui collaborent ensemble depuis 2016, ont dû réviser leur modèle opérationnel. Auparavant, le coursier Glovo effectuait lui-même les achats en magasin avant de les amener au client. Désormais, c’est au personnel du magasin Franprix de prendre en charge la liste des courses, réduisant du même coup le temps de livraison.

 

Cette proposition doit permettre à Franprix de se démarquer de ses concurrents qui, pour la plupart, ne proposent aujourd’hui que des livraisons en une heure et sur des créneaux horaires spécifiques. De son côté, Glovo, déjà présent dans 20 pays, entend par ce biais pénétrer davantage le marché français et asseoir sa position dans le secteur en offrant un service plus performant. En juillet dernier, elle a d’ailleurs rassemblé 115 millions d’euros lors d’un tour de table de série C, afin d’embaucher 100 ingénieurs pour renforcer son équipe technique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale