Fraunhofer présente un prototype de casque de réalité virtuelle utilisant des micro-écrans OLED

Fraunhofer a mis au point un casque de réalité virtuelle doté d'une résolution très élevée grâce à l'utilisation de micro-écrans OLED et de lentilles faites sur-mesure. Il est le résultat d'un projet européen, LOMID, auquel ont participé le CEA et l'expert français Microoled.

Partager
Fraunhofer présente un prototype de casque de réalité virtuelle utilisant des micro-écrans OLED

L'institut Fraunhofer FEP, spécialisé dans l'électronique organique, a présenté un prototype de casque de réalité virtuelle lors de la déclinaison européenne de l'exposition Augmented World Expo (AWE), qui s'est déroulée à Munich les 18 et 19 octobre.

Une densité de 2300 ppi

Le casque utilise des micro-écrans OLED d'une résolution de 1920 x 1200 pixels pour une diagonale de seulement un pouce (soit une densité de 2300 pixels par pouce), avec une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Ces derniers ont été conçus par Fraunhofer FEP dans le cadre du projet européen LOMID, et sont fabriqués par l'entreprise française Microoled. L'utilisation de micro-écrans permet d'atteindre des densités de pixels largement supérieures à celles des AMOLED utilisant des transistors en couches minces (TFT).

Mais le principal problème des micro-écrans pour la VR est justement leur petite taille, car elle ne permet qu'un tout petit champ de vision. Pour pallier ce défaut, l'institut utilise deux micro-écrans pour chaque oeil. Des lentilles faites sur-mesure par l'entreprise LIMBAK rendent la transition entre les deux transparente pour l'utilisateur.

Quatre fois plus compact, deux fois moins lourd

Autre mesure palliative : Fraunhofer FEP positionne les micro-écrans à 37 mm des lentilles (contre 60 mm ou plus pour les casques VR les plus courants). Cela permet au casque d'atteindre un champ de vision d'environ 100°, mais aussi d'être quatre fois plus compact et deux fois moins lourd qu'un "casque conventionnel", d'après l'institut. Le tout avec une résolution totale de 4800 x 1920 pixels (2400 x 1920 par oeil).

On peut également citer parmi les avantages mis en avant par Fraunhofer une calibration individuelle de chaque canal de couleur (red, vert, bleu et blanc) et un taux de contraste supérieur à 100000:1 malgré une faible consommation énergétique. Enfin, le coût de fabrication à grande échelle de ces micro-écrans reste "raisonnable" d'après l'institut, car c'était justement l'un des objectifs du projet LOMID.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS