Free et Bouygues Telecom assaillent Numericable de plaintes avant son entrée en bourse

A quelques jours de son introduction à la Bourse de Paris, le cablo-opérateur français Numericable subit de plein fouet les attaques de ses concurrents Free et Bouygues Telecom.

Partager
Free et Bouygues Telecom assaillent Numericable de plaintes avant son entrée en bourse

Hasard du calendrier ou tentative de déstabilisation entre concurrents, les plaintes successives déposées par les opérateurs Bouygues Telecom et Free ces derniers jours à l'encontre de Numericable ne viennent pas à point nommé pour le cablo-opérateur occupé à réussir son introduction en bourse le 8 novembre.

Les plaintes de Bouygues et de Free sont bien différentes. Quand le premier attaque Numericable sur un contrat signé en 2009 autour de la fourniture d'offres double et triple-play, le deuxième dénonce les comparatifs établis par le cablo-opérateur dans son document de base d'introduction en bourse.

Dans un communiqué publié le 31 octobre, Numericable annonce que son partenaire "Bouygues Telecom réclame des dommages-intérêts d'un montant total de 53 millions d'euros à raison du contrat 'marque blanche'".

Ce partenariat a été signé en 2009 et prévoit la fourniture par Numericable d'offres double et triple-play à Bouygues Telecom, qui lui reproche aujourd'hui des défaillances dans l'exécution du contrat, un préjudice d'image et la communication d'informations erronées avant la conclusion du contrat. Numericable juge ces réclamations "infondées" et invoque les 37,3 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel générés par ce contrat.

De son côté, Free attaque Numericable pour "informations erronées et dévalorisantes". A quelques jours de la première cotation du cablo-opérateur, la filiale d'Iliad entend bien faire interdire la publication du document de base déposé par Numericable auprès de l'Autorité des marchés financiers à la bourse de Paris. Free conteste les comparatifs d'offres et de débits entre opérateurs établis dans le document.

Une action en référé auprès du tribunal de Nanterre est en cours, et pourrait venir ternir l'entrée en bourse de Numericable.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS