Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Free : Iliad part à la conquête de l'Amérique en tentant de racheter T-Mobile US

Le Wall Street Journal a révélé le 31 juillet que le groupe français Iliad, maison mère de Free, aurait formulé une offre de rachat de T-Mobile US, quatrième opérateur téléphonique américain, également convoité par son concurrent Sprint. Iliad a confirmé dans la soirée avoir fait une offre de 15 milliards de dollars en numéraire pour racheter 56,6% de T-Mobile US.

mis à jour le 01 août 2014 à 07H57
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Free : Iliad part à la conquête de l'Amérique en tentant de racheter T-Mobile US
Free : Iliad part à la conquête de l'Amérique en tentant de racheter T-Mobile US © 42

[Actualisation 7h40] : Le groupe Iliad a confirmé par voie de communiqué avoir "offert 15 milliards de dollars en numéraire pour 56,6% de T-Mobile US, à 33 dollars par action", soit plus de 11 milliards d'euros. Il justifie son intérêt par le "positionnement en rupture" de T-Mobile US "qui, à de nombreux égards, est similaire à celui d’Iliad en France."

Iliad assure être suivi dans cette opération par plusieurs "banques internationales de premier plan" pour financer la dette d'acquisition qui s'élèverait à plus de 9 milliards d'euros. Les 2 milliards d'euros restants seraient investis en fonds propres. "Xavier Niel [fondateur et actionnaire majoritaire d’Iliad, ndlr] participerait à l’augmentation de capital", précise le communiqué avant de conclure que ""rien ne garantit que l’offre d’Iliad sera acceptée par le conseil d’administration de T-Mobile US et qu’il en résultera une transaction."

Le groupe français de télécommunications Iliad, maison mère de Free, a déposé une offre de rachat de T-Mobile US, indique ce jeudi 31 juillet le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.

D'après le journal américain, cette offre viserait à contrer celle de Sprint, autre opérateur télécom américain qui souhaite racheter son concurrent détenu pour le moment détenu à 67 % par l’allemand Deutsche Telekom.

Le Wall Street Journal s'interroge toutefois. Il se demande comment Iliad, valorisé 16 milliards de dollars, pourrait financer l'acquisition de T-Mobile, dont la valeur de marché s'établit à 24,8 milliards de dollars. Mais le groupe français travaillerait activement avec plusieurs banques pour trouver une solution.

Iliad y verrait en tout cas une opportunité unique pour pénétrer le premier marché télécoms au monde, a indiqué une des sources au Wall Street Journal. Si la question du financement est réglée, l'offre du groupe français pourrait être préférée à celle de Sprint par le régulateur américain de la concurrence.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale