Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Free2Move, la marque mobilité de PSA, prend son indépendance

Free2Move devient une société de services de mobilités à part entière et n'est plus la marque mobilité de PSA. En plus de ses services de véhicules en auto-partage, de location courte durée et de location longue durée, Free2Move peut aussi proposer, en fonction des villes, l'accès à une offre de parking, de réservation de VTC et de recharge électrique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Free2Move, la marque mobilité de PSA, prend son indépendance
Free2Move, la marque mobilité de PSA, prend son indépendance © PSA

Free2Move devient une entité à part entière, annonce PSA ce mercredi 29 juillet 2020. La filiale mobilité du groupe automobile français est désormais une entité autonome et unifiée composée de 150 personnes. TravelCar, start-up rachetée par PSA en février 2019 qui à l'origine loue les véhicules stationnés près des hubs de transports lorsque leurs propriétaires partent en voyage, intègre cette nouvelle entité.

Le difficile accès à la rentabilité
Free2Move est pensé comme un agrégateur de services de mobilités. L'entité propose différentes offres de location qui sont regroupées sur un même site et une application  unique : un service d'auto-partage pour la location très courte durée, un service location courte durée allant du jour au mois et un abonnement mensuel sans engagement pour la location longue durée. Free2Move peut aussi proposer sur son application, selon les villes, l'accès à une offre de parking, de réservation de VTC et de recharge électrique. Enfin, un outil de gestion de flotte de véhicules est proposé aux entreprises.

Depuis plusieurs années déjà, des experts constatent que les particuliers se tournent vers les services au détriment de l'achat d'un véhicule en propre. Nombreux sont donc les constructeurs automobiles à lancer leurs propres services de mobilités ou racheter des start-up dans ce domaine. Free2Move assure avoir déployé tout ou partie de son offre dans 170 pays.

Toutefois, si les offres de mobilités sont aujourd'hui foisonnantes, les entreprise peinent à trouver un business model viable. Daimler et BMW qui ont rapproché leurs différents services de mobilité ont été contraints de fermer leur service d'auto-partage en Amérique du Nord. La raison évoquée : l'instabilité du paysage de la mobilité en général et l'augmentation des coûts notamment due au manque d'infrastructures. Free2Move parviendra-t-elle à prendre son envole ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media