Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Front lève 59 millions de dollars pour accélérer l’adoption de sa boîte mail collaborative par les entreprises

Levée de fonds La pépite française Front, basée à San Francisco (Californie), annonce une troisième levée de fonds, à hauteur de 59 millions de dollars. Une somme qu’elle entend exploiter pour favoriser l’adoption par les entreprises de son logiciel en SaaS, qui confère une plus grande flexibilité aux boîtes mail... et tenter de se poser en rival de Gmail et d'Outlook.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Front lève 59 millions de dollars pour accélérer l’adoption de sa boîte mail collaborative par les entreprises
Front lève 59 millions de dollars pour accélérer l’adoption de sa boîte mail collaborative par les entreprises © Front

Deux ans se sont écoulés depuis sa dernière levée de fonds. La pépite française Front, qui propose un service de boîte mail collaborative, remet le couvert ce mercredi 22 janvier 2020 et annonce avoir levé 59 millions de dollars en série C. Cette opération, qui lui aurait permis de "plus que quadrupler" sa valorisation, a été menée par les dirigeants de l’éditeur de logiciels Atlassian, du fournisseur de services de conférence Zoom Video Communications, ainsi que des sociétés de gestion des identités Okta et des expériences Qualtrics (SAP). Des partenaires historiques, tels que les fonds d’investissement Sequoia Capital, Initialized Capital ou Anthos Capital, ont également participé à ce nouveau tour de table. Une somme que Front entend utiliser pour "poursuivre l’innovation produit et accélérer l’adoption" de son service.

 

CENTRALISER DIVERSES FONCTIONNALITéS

L’entreprise, fondée en 2013 et basée à San Francisco (Californie), propose une plate-forme visant à rendre l’organisation du travail "flexible" grâce au regroupement en un seul lieu de toutes les formes de communication – emails, mais aussi textos ou messages instantanés. De quoi, selon elle, "faciliter l’accès aux données pour resituer le contexte avant de prendre des décisions et agir plus rapidement en équipe". Une vision qui se traduit, sur la plate-forme, par la centralisation de tout un ensemble de fonctionnalités : mentions via l’arobase, assignations de tâches, boîtes mails et agendas partagés, etc.

 

La société vient d’intégrer un calendrier collaboratif natif suite à son rachat de la start-up MeetingBird. Des outils du groupe Facebook, comme WhatsApp, ont aussi trouvé leur chemin vers la plate-forme. "Ces nouveaux partenaires, qui sont de grands spécialistes du lieu de travail, bâtissent le futur du milieu professionnel. Leur investissement valide notre vision de l’email, qui peut faire beaucoup plus encore pour les employés et leur entreprise. C’est un outil qui peut les aider à relever de nouveaux défis au quotidien, à être plus productives et à gagner en confort en replaçant l’humain au centre du dispositif", s’est réjouie par voie de communiqué Mathilde Collin, cofondatrice et directrice générale de Front, qui précise que l’entreprise compte quelque 170 collaborateurs entre San Francisco et Paris.

 

S’ATTAQUER AUX GéANTS GMAIL ET OUTLOOK

Objectif à terme de cette nouvelle levée de fonds : grignoter des parts de marché aux services de messagerie électronique des GAFAM, tels que Gmail et Outlook. Des outils communément employés en entreprise et qui, selon Front, ne correspondraient pourtant pas aux usages professionnels puisque mis au point pour les consommateurs. "En repensant spécifiquement la boîte mail dans cette perspective, notre outil permet à une entreprise de communiquer avec 10 000 collaborateurs tout en maintenant une expérience individuelle pour chacun d'entre eux", a pointé la société. Selon Bryan Schreier de Sequoia Capital, "Front parvient à donner à la boîte mail une place centrale au sein de l’entreprise" grâce à "une plate-forme qui humanise grandement le travail".

 

L’outil développé par l’entreprise automatise des tâches répétitives et personnalise l’expérience de chaque utilisateur, libre d’intégrer les services de son choix. MailChimp, Shopify, Stripe… Depuis 2018, il a convaincu "3 000 nouveaux clients" – ce qui porterait leur nombre à plus de 5 500 au total. Ces derniers seraient issus de 96 pays et de secteurs aussi variés que la logistique ou la finance. Si des structures diverses y ont recours, de la grande entreprise à la start-up, elles ont le point commun de mesurer "à quel point une communication rapide est corrélée au succès entrepreneurial" selon Front.

 

"La façon dont on utilise les emails n’a pas évolué ces vingt dernières années, alors que tous les autres systèmes et outils se sont améliorés au fil du temps. Front a construit une exceptionnelle plate-forme de communication collaborative pour faire entrer l’email dans le 21e siècle", a détaillé Eric Yuan, directeur général de Zoom Video Communications, qui ne semble toutefois pas mettre tous ses œufs dans le même panier. L’entreprise a, en effet, annoncé aujourd’hui une amélioration de l’intégration de ses outils dans l’écosystème de solutions Microsoft – Teams, Outlook et OneDrive au premier chef.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media