Fujitsu veut sensibiliser les enseignants japonais à l'éducation spécialisée grâce à la réalité virtuelle

Fujitsu et l'Université de Kagawa vont conduire une étude sur l'utilisation de la réalité virtuelle et de la téléprésence pour l'éducation spécialisée au Japon. L'un des objectifs majeurs sera de sensibiliser les enseignants aux difficultés induites par les handicaps et les former à leur prise en charge.

Partager
Fujitsu veut sensibiliser les enseignants japonais à l'éducation spécialisée grâce à la réalité virtuelle
Photo prise en 2005 d'une salle de classe japonaise du collège d'Hokubu dans la ville de Hita, préfecture d'Oita.

Fujitsu et l'Université de Kagawa au Japon ont annoncé le 19 novembre leur intention de mener une étude sur l'utilisation de la réalité virtuelle et de la téléprésence pour faire de la sensibilisation au handicap et améliorer l'expertise des enseignants en matière d'éducation spécialisée.

La réalité virtuelle aider les enseignants à mieux comprendre le handicap

L'objectif affiché est de permettre aux élèves d'apprendre ensemble, qu'ils soient en situation de handicap ou pas. L'étude sera conduite à partir du 20 novembre et jusqu'au 31 mars 2019. Elle impliquera une cinquantaine d'enseignants dans 5 écoles allant de l'école élémentaire au lycée (Syodoshima Chuo High School, Nouma Elementary School, Shodoshima Junior High School, Tonosho Junior High School, Sakaide Elementary School), ainsi que dans un centre de formation pour le corps enseignant (Kagawa Prefectural Education Center).

Les essais porteront sur trois applications : une expérience VR qui simulera une situation de handicap pour aider les enseignants à comprendre les difficultés des élèves, un module d'apprentissage à distance via une caméra filmant à 360° (visionné avec des casques VR), et un système de conseil éducatif par vidéoconférence (utilisant Cisco TelePresence et Webex) pour les enseignants basés sur des îles isolées. L'étude évaluera leur efficacité et leur simplicité de déploiement d'un point de vue technique.

Répondre au besoin créé par la nouvelle législation sur l'éducation spécialisée pour le secondaire

Cette initiative de Fujitsu et de l'Université de Kagawa se fait sur fond d'évolution de la loi sur l'éducation mise en place par le gouvernement japonais en 1993. Elle gouverne l'éducation spécialisée et dispose que celle-ci doit se faire en majorité avec le reste des élèves (qui ne sont pas en situation de handicap), mais que des classes spéciales peuvent avoir lieu entre une et huit fois par semaine pour compenser les difficultés induites par le handicap.

Ce système, qui ne concernait précédemment que l'école primaire et le collège, a été étendu au lycée depuis avril 2018. Il a été recommandé en conséquence que tous les enseignants soient formés pour pouvoir répondre aux besoins de l'éducation spécialisée, mais plusieurs problèmes sont apparus : méconnaissance profonde des handicaps de la part des enseignants, pénurie de formateurs et difficultés à fournir des formations aux enseignants situés dans des lieux isolés.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS