Future IPO de Snapchat : les cinq chiffres-clés à retenir

Snap, la maison mère de Snapchat, s'apprête à faire son entrée en Bourse sur le New York Stock Exchange. Dans cette optique, le célèbre service de messagerie éphémère a dû lever le voile sur ses données financières. Voici ce qu'il faut en retenir en cinq points.

Partager
Future IPO de Snapchat : les cinq chiffres-clés à retenir

Elles sont à la fois vertigineuses et insolentes. Jeudi 2 février 2017, Snapchat a rendu publiques ses données financières, en vue de sa future introduction en bourse, prévue au mois de mars prochain. Chiffre d'affaires, valorisation, nombre d'utilisateurs, droits de vote, mais aussi pertes colossales… Voici les cinq chiffres-clés à retenir à l'approche de cette IPO, qui s'annonce historique.

404,3 millions

C'est le chiffre d'affaires en dollars qu'a réalisé Snapchat en 2016, contre 58,7 millions de dollars en 2015. L'entreprise de Venice (Californie) est donc parvenue à multiplier par presque 7 le montant de ses revenus en l'espace de 12 mois. Dans le document publié sur le site internet du gendarme boursier américain (SEC), Snapchat précise que la quasi-totalité de ses revenus est issue de la publicité. Or, le marché de la publicité devrait atteindre 767 milliards de dollars en 2020, contre 652 milliards de dollars en 2016. Et, le secteur le plus dynamique sur ce marché est justement celui de la publicité mobile, où les revenus devraient frôler les 200 milliards de dollars à l'horizon 2020.

158 millions

C'est le nombre d'utilisateurs quotidiens de Snapchat fin 2016, contre un million en 2012 et 1000 en 2011, l'année de création de la pépite californienne. En moyenne, les utilisateurs se servent de l'application 18 fois par jour. Et, l'ensemble des 158 millions d'utilisateurs envoie quotidiennement 2,5 milliards de messages et d'images. Des chiffres impressionnants, alors même qu'en interne Snapchat ne compte que 1859 collaborateurs.

20 milliards

Selon les analystes, la valorisation de Snapchat après son entrée en Bourse pourrait dépasser la barre des 20 milliards de dollars. La société d'Evan Spiegel précise dans le document officiel s'être fixé l'objectif provisoire de lever 3 milliards de dollars lors de son IPO. Il s'agit toutefois d'un montant indicatif afin d'évaluer les frais d'enregistrement. Celui-ci sera donc amené à évoluer lorsque le nombre exact de titres émis et leur prix seront fixés. Fin 2016, Snapchat était valorisée 16,5 milliards de dollars, selon les propres estimations de l'entreprise.

514 millions

Si la croissance des revenus de Snapchat est galopante, la licorne reste, en revanche, loin de la rentabilité. En 2016, le montant de ses pertes s'est élevé à 514 millions de dollars (donc supérieur à son chiffre d'affaires), contre 373 millions un an auparavant. Les pertes de Snapchat ont ainsi gonflé de près de 40% en l'espace d'une année.

88,6%

Donnée intéressante. Evan Spiegel, fondateur et actuel directeur général, et Bobby Murphy, actuel CTO, détiennent à eux deux près de 89% des droits de vote de la société. Ce puissant contrôle ne devrait pas être altéré puisque les actions qui seront émises lors de l'IPO ne seront pas assorties d'un droit de vote.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS