Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Geek touristique : L'Eniac, monument de l'histoire de l'informatique sauvé de la rouille

Série d'été L'Usine Digitale a repéré quelques musées de par le monde qui feront le bonheur de ceux à qui le numérique manquerait trop durant leurs vacances. Le troisième épisode de notre série se déroule aux Etats-Unis, dans l'Oklahoma. Dans l'improbable musée de l'artillerie de Fort Sill, est désormais exposé une partie de l'Eniac, considéré comme le premier ordinateur de l'histoire à avoir fonctionné. Il a été sauvé de la rouille par des employés du milliardaire Ross Perot.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Geek touristique : L'Eniac, monument de l'histoire de l'informatique sauvé de la rouille
L'Eniac, 27 tonnes, 170 m2 de surface et une puissance de calcul 5 millions de fois inférieure à l'iPhone 6 © US Army

Depuis l’automne 2014, ce que le monde considère comme le tout premier ordinateur en fonction de l’histoire, l’ENIAC (Electronic Numerical Integrator And Computer), est accessible au public. Une partie des 27 tonnes de métal, des milliers de diodes et 17468 tubes à vides qui composaient ce monstre sont désormais installés au sein de l’improbable musée de l’artillerie de Fort Sill, dans l’Ocklahoma (USA).

Le magazine Wired raconte comment ce tout premier ordinateur s'est fait une place dans ce musée. En 2006, le milliardaire Ross Perot,  ancien candidat à la présidentielle américaine et grand investisseur du numérique, souhaite décorer son quartier général de Ses employés se mettent donc en quête de la perle rare. Et quoi de mieux que ce qui est considéré comme le premier ordinateur en fonction ? 

Après une véritable chasse au trésor électronique, Libby Craft, directrice des projets spéciaux, a récupéré près d’un quart de la machine d’origine. Après quelques années d’exposition dans un hall où personne ne pouvait la voir, l’ordinateur en partie restauré est enfin exposé aux yeux de tous. Dell, qui a racheté Ross Systems, a annoncé en 2014 qu’il rendait ce morceau d’histoire informatique de 3,5 tonnes, au musée de Fort Sill. Là-même où la plus grande partie de la machine a été retrouvée, rouillant comme une vulgaire vieille carcasse de voiture.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.