Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

General Electric regroupe ses forces numériques dans GE Digital… pour mieux défier Google ?

Le conglomérat américain General Electric créé GE Digital, une division regroupant ses activités numériques. Objectif ? Se hisser en 2020 dans le Top 10 mondial des éditeurs de logiciels.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

General Electric regroupe ses forces numériques dans GE Digital… pour mieux défier Google ?
Jeff Immelt, PDG et moteur de la transformation digitale de General Electric © General Electric

General Electric met l’accélérateur dans le numérique. Avec la création de GE Digital, le conglomérat américain de la construction électrique ambitionne de devenir un acteur majeur du logiciel et des services d’analyse de données. Cette division a vocation à regrouper l’ensemble de ses activités numériques dispersées aujourd’hui à travers le groupe. Elle va englober GE Software Centre, le centre d’innovation en logiciel, à San Ramon, en Californie, les équipes d’informatique et de logiciels d’entreprise, ainsi que Wurldtech, une société de protection des sites industriels contre les cyberattaques rachetée en 2014.

 

50 millions de data analysés par jour

Jeff Immelt, qui dirige le conglomérat depuis 2001, veut transformer le groupe avec le numérique en le faisant passer d’une entreprise industrielle à une entreprise de logiciels et services, fondée sur l’économie de la data. En témoigne son investissement de 1,5 milliard de dollars réalisé dès 2012 dans le big data. Actuellement, son groupe suit et analyse quotidiennement près de 50 millions d’éléments de données issus de 10 millions de capteurs posés sur des actifs représentant une valeur totale de 1000 milliards de dollars.

 

6 milliards de dollars de revenus dans le digital en 2015

General Electric s’attend à ce que ses activités dans le numérique représentent un chiffre d’affaires de 6 milliards de dollars en 2015. Le groupe ne précise pas comment ce chiffre se répartit entre les logiciels et les services d’analyse de données. Son ambition est de se hisser en 2020 dans le Top 10 mondial des éditeurs de logiciels, occupé en 2014, selon Gartner, par Microsoft, Oracle, IBM, SAP, Symantec, EMC, VMware, Salesforce, HP et CA Technologies. A la différence près que General Electric ne vend pas ses logiciels mais les exploite dans ses services d’analytique. Du moins aujourd’hui.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Jouffroy Baptiste
18/09/2015 17h17 - Jouffroy Baptiste

GE commercialise déjà ses logiciels

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale