General Motors dévoile un véhicule autonome sans volant ni pédale

General Motors et sa filiale Cruise ont présenté le 11 janvier la quatrième génération de leur véhicule autonome Cruise AV. Sans volant, ni pédales de frein et d'accélérateur, la voiture serait déjà prête pour la production et un déploiement en 2019. Le constructeur américain maintient son plan ambitieux : commercialiser son service de transport autonome dès l'année prochaine.

Partager
General Motors dévoile un véhicule autonome sans volant ni pédale

Le constructeur automobile américain General Motors et sa filiale Cruise ont révélé le 11 janvier les premières images de leur nouveau véhicule autonome. C’est donc la quatrième génération du modèle Cruise AV (pour Autonomous Vehicle), quelques mois à peine après la présentation de la troisième génération en septembre 2017.

Une voiture sans volant et sans pédales

A en croire l'entreprise, ce nouveau véhicule autonome n’est pas qu’une voiture de démonstration et il serait même déjà prêt pour la production. Les premières images de l'intérieur du véhicule, dévoilées sur le compte YouTube de General Motors, dévoilent une voiture sans volant et sans pédales de frein ou d'accélérateur.

Entièrement électrique, le Cruise AV s’appuie à nouveau sur la plate-forme Bolt EV de Chevrolet. La voiture serait capable, entre autres, d’ouvrir et de fermer elle-même ses portières.

Un plan de déploiement pour 2019

En novembre 2017, l’entreprise confirmait déjà son souhait de mettre en place pour 2019 un service commercial de transport avec des véhicules autonomes. General Motors aurait envoyé une demande à la National Highway and Traffic Safety Administration, en charge de la sécurité routière aux Etats-Unis, sur ce sujet. Cette procédure permettra peut-être à l’entreprise d’obtenir des dérogations pour piloter ses voitures autonomes sur des routes normales en 2019.

Dans ce document, General Motors détaille aussi les mesures de sécurité mises en oeuvre dans le Cruise AV : systèmes de redondance, airbags... Si la demande est validée par l’administration américaine, l’entreprise pourrait théoriquement déployer jusqu’à 2600 véhicules en 2019.

D'autres générations à venir

Peu d’informations circulent sur le projet de service commercial de General Motors. En août 2017, le constructeur lançait une version pilote d’une application pour permettre à ses employés de San Francisco de circuler gratuitement dans des voitures autonomes. Ce service pourrait aussi évoluer avec Lyft dont General Motors est un investisseur ou Maven, la plate-forme d’auto-partage développée par le constructeur.

Le président de General Motors, Dan Ammann, suggère d’ores et déjà au site TechCrunch que d’autres véhicules pourraient voir le jour : “Vous pouvez assurément supposer que la quatrième génération ne sera pas la dernière.”

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS