Actualité web & High tech sur Usine Digitale

General Motors dévoile un véhicule autonome sans volant ni pédale

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo General Motors et sa filiale Cruise ont présenté le 11 janvier la quatrième génération de leur véhicule autonome Cruise AV. Sans volant, ni pédales de frein et d'accélérateur, la voiture serait déjà prête pour la production et un déploiement en 2019. Le constructeur américain maintient son plan ambitieux : commercialiser son service de transport autonome dès l'année prochaine.

General Motors dévoile un véhicule autonome sans volant ni pédale
General Motors dévoile un véhicule autonome sans volant ni pédale © Cruise

Le constructeur automobile américain General Motors et sa filiale Cruise ont révélé le 11 janvier les premières images de leur nouveau véhicule autonome. C’est donc la quatrième génération du modèle Cruise AV (pour Autonomous Vehicle), quelques mois à peine après la présentation de la troisième génération en septembre 2017.

 

 

Une voiture sans volant et sans pédales

A en croire l'entreprise, ce nouveau véhicule autonome n’est pas qu’une voiture de démonstration et il serait même déjà prêt pour la production. Les premières images de l'intérieur du véhicule, dévoilées sur le compte YouTube de General Motors, dévoilent une voiture sans volant et sans pédales de frein ou d'accélérateur.

 

Entièrement électrique, le Cruise AV s’appuie à nouveau sur la plate-forme Bolt EV de Chevrolet. La voiture serait capable, entre autres, d’ouvrir et de fermer elle-même ses portières.

 

Un plan de déploiement pour 2019

En novembre 2017, l’entreprise confirmait déjà son souhait de mettre en place pour 2019 un service commercial de transport avec des véhicules autonomes. General Motors aurait envoyé une demande à la National Highway and Traffic Safety Administration, en charge de la sécurité routière aux Etats-Unis, sur ce sujet. Cette procédure permettra peut-être à l’entreprise d’obtenir des dérogations pour piloter ses voitures autonomes sur des routes normales en 2019.

 

Dans ce document, General Motors détaille aussi les mesures de sécurité mises en oeuvre dans le Cruise AV : systèmes de redondance, airbags... Si la demande est validée par l’administration américaine, l’entreprise pourrait théoriquement déployer jusqu’à 2600 véhicules en 2019.

 

D'autres générations à venir

Peu d’informations circulent sur le projet de service commercial de General Motors. En août 2017, le constructeur lançait une version pilote d’une application pour permettre à ses employés de San Francisco de circuler gratuitement dans des voitures autonomes. Ce service pourrait aussi évoluer avec Lyft dont General Motors est un investisseur ou Maven, la plate-forme d’auto-partage développée par le constructeur.

 

Le président de General Motors, Dan Ammann, suggère d’ores et déjà au site TechCrunch que d’autres véhicules pourraient voir le jour : “Vous pouvez assurément supposer que la quatrième génération ne sera pas la dernière.”

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

3 commentaires

John

17/01/2018 17h21 - John

De nombreux embouteillages en perspectives quand la machine ne saura plus quelle décision prendre.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

bourgois

13/01/2018 12h39 - bourgois

pitié arrêtez avec vos choses autonomes!! c'est la fin de l'humanité, on veut nous transformer en légume!!!!

Répondre au commentaire | Signaler un abus

gagak

15/01/2018 09h55 - gagak

Ce qui m"effraie, c'est qu'uil ne semble pas y avoir de commande pour reprendre le contrôle du véhicule....

Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale