Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

General Motors va investir 2,2 milliards de dollars dans un site de production de véhicules électriques autonomes

General Motors veut investir 2,2 milliards de dollars pour reconfigurer un site de production à Détroit. Un temps menacé de fermeture, celui-ci bénéficie finalement de l’accélération de la politique stratégique du constructeur américain en faveur des véhicules électriques et autonomes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

General Motors va investir 2,2 milliards de dollars dans un site de production de véhicules électriques autonomes
General Motors va investir 2,2 milliards de dollars dans un site de production de véhicules électriques autonomes © Cruise

General Motors (GM) poursuit ses investissements stratégiques en faveur des véhicules électriques et autonomes. Le constructeur américain a annoncé lundi 27 janvier 2020 qu’il s’apprête à injecter la somme de 2,2 milliards de dollars pour reconfigurer un site industriel basé à Détroit (Etats-Unis). Cette annonce fait suite à la présentation, la semaine dernière, de son concept Origin, une navette autonome pensée pour la mobilité partagée. L’usine en question serait actuellement en rénovation pour en accueillir la production.

 

UNE RECONVERSION SURPRISE

GM est certainement poussé à accélérer sur le volet de la fabrication par les nombreuses annonces de ses concurrents, tels que Tesla, depuis peu valorisé à 100 milliards de dollars – une première dans le domaine des véhicules autonomes. Avant d’attaquer l’assemblage de véhicules autonomes, l’usine de Detroit-Hamtramck hébergera celui de SUV et pick-up électriques dès 2021. A l’horizon 2023, une vingtaine de modèles devrait être fabriquée dans une usine entièrement consacrée à la mobilité verte. L’entreprise espère ainsi générer 2 200 postes qualifiés via les incitations fiscales de l’Etat du Michigan.

 

Il s’agit d’une reconversion inattendue pour ce site, que GM aurait un temps prévu de fermer, comme le rapportaient nos confrères de la radio publique américaine NPR fin février 2019. A l’heure actuelle, l’usine emploierait 900 personnes et produirait notamment des modèles pour les marques Cadillac et Chevrolet. Cet investissement massif est le deuxième annoncé par le constructeur américain en seulement deux mois. Début décembre 2019, il annonçait injecter, conjointement avec le Sud-Coréen LG Chem, quelque 2,3 milliards de dollars en Ohio dans un site de fabrication de batteries pour véhicules électriques. Ces dernières seront donc envoyées à Détroit pour prendre place dans de futurs modèles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media