Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Genève 2019] Assistant personnel et applications multiples : comment Mercedes développe son système MBUX

Mercedes-Benz améliore continuellement son système d'info-divertissement MBUX. Le but ? Rendre son assistant personnel utilisable dans mais aussi hors du véhicule. Georges Massing, head of connected services user interaction chez Mercedes-Benz, explique à L'Usine Digitale comment le constructeur premium veut développer son assistant personnel.  

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Assistant personnel et applications multiples : comment Mercedes développe son système MBUX
Le nouveau Mercedes-Benz CLA Shooting Brake, dévoilé au salon auto de Genève, est équipe du système d'info-divertissement MBUX. © Daimler

Qui a dit que les constructeurs automobiles devaient rester focalisés sur les véhicules ? Mercedes a compris que les voitures tendaient à devenir des objets connectés à part entière et qu'il devenait possible de développer de nombreux services autour de ces véhicules. En janvier 2018, la marque a lancé en Europe et en Asie son nouveau système d'info-divertissement MBUX qui équipe les Mercedes Classe A et les SUV GLE. Doté d'un assistant personnel intelligent qui apprend les habitudes et préférences du conducteur afin d'anticiper ses besoins, ce système est continuellement amélioré par le constructeur.

 

Des applications plus utilisées en Asie qu'en Europe

Le système d'info-divertissement MBUX, qui est mis à jour en temps réel, comprend plusieurs plates-formes : une pour les clients et un SDK pour les développeurs. Ces derniers peuvent donc développer librement leurs propres applications afin de les implémenter sur le système MBUX. "En Chine, il est possible de commander de la nourriture ou d'acheter des places de théâtre", affirme à L'Usine Digitale George Massing, head of connected services user interaction chez Mercedes-Benz. Récemment, de nombreuses applications disponibles sur Baidu ont aussi été ajoutées sur le système MBUX de Mercedes sans que le constructeur n'ait besoin de les développer lui-même.

 

"Les pays asiatiques sont beaucoup plus matures que les pays européens dans ce domaine" et il suffit juste d'y développer les cas d'usage et les applications, constate-t-il. L'un des domaines que souhaite exploiter plus encore George Massing est celui du e-commerce… Un secteur particulièrement prisé dans les pays asiatiques.

 

Un assistant vocal meilleur que Siri et Google Assistant ?

Le système d'info-divertissement peut être commandé via l'écran tactile, le pavé tactile sur la console centrale et les touches sensitives sur le volant mais aussi par la voix. Mercedes a effectivement développé son propre assistant vocal qui répond à la commande "Hey Mercedes". Il serait "le meilleur" du marché, selon Georges Massing. Même meilleur que Siri, Google Assistant ou Cortana,selon lui. Comprenant le langage naturel, l'assistant vocal de Mercedes est disponible "dans 23 langues", justifie Georges Massing. "En Chine l'assistant vocal couvre les trois principales langues du pays. Chose que même Baidu, Tencent et Alibaba (les champions locaux de la tech, NDLR) ne font pas", ajoute-t-il.

 

L'autre point fort mis en avant par le responsable Mercedes-Benz porte sur la diversité des sujets couverts. "Il couvre beaucoup plus de domaines" que les autres assistants vocaux aujourd'hui sur le marché, assure Georges Massing, et il est capable de répondre à "80-90% des commandes vocales ayant un rapport avec le véhicule". "Si le client donne sa permission, Mercedes récupère certaines données afin de savoir comment l'assistant vocal est utilisé et quand il n'arrive pas à répondre à la demande", détaille Georges Massing. L'algorithme d'intelligence artificielle est nourri par ces données et s'améliore grâce à elles. Et le constructeur développe ses compétences pour qu'il puisse répondre aux requêtes ayant trait à des sujets extérieurs. 

 

Reconnaissance visuelle

L'assistant intelligent de Mercedes dispose également d'un système de reconnaissance visuelle. A l'intérieur du véhicule, une caméra au niveau du rétroviseur intérieur lui permet de voir les mouvements du conducteur. Par exemple, si le conducteur est seul dans son véhicule de nuit et recherche quelque chose sur le siège passager, l'assistant intelligent va détecter ce mouvement et allumer une lumière sur la zone concernée.

 

La prochaine étape pour Mercedes ? Réussir à développer un écosystème complet autour de cet assistant personnel qui puisse regrouper parfaitement le système MBUX et l'application "Mercedes me". L'idée serait aussi d'implémenter la voix dans l'application, pour que l'assistant personnel de Mercedes suive le conducteur dans et hors du véhicule. Le but pour le constructeur auto est désormais de développer les services autour de cet objet connecté qu'est devenue la voiture.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale