Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Geoffroy Roux de Bézieux mise sur un boom du crowdlending et investit 500 000 euros dans Credit.fr

Pour le serial entrepreneur français Geoffroy Roux de Bézieux, le crowdlending (financement participatif suivant le modèle du prêt contre intérêts) est sur la rampe de lancement en France. Il investit 500 000 euros dans la plate-forme Credit.fr et devient président de la société, qui collecte des fonds auprès de particuliers pour accorder des crédits aux professionnels. Il n'est pas le seul à croire dans le succès de cette jeune pousse, créée en septembre 2014 : le fonds de capital-risque Truffle Capital y a investi 3 millions d'euros.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Geoffroy Roux de Bézieux mise sur un boom du crowdlending et investit 500 000 euros dans Credit.fr
Geoffroy Roux de Bézieux mise sur un boom du crowdlending et investit 500 000 euros dans Credit.fr © BFM Business - capture vidéo

Geoffroy Roux de Bézieux, entrepreneur français et vice-président délégué du Medef en charge du numérique, investit 500 000 euros dans la start-up spécialiste du financement participatif Credit.fr, via son entreprise Notus Technologies. Il a, par la même occasion, pris ce 2 juin le poste de président de cette plate-forme fondée en septembre 2014 à Paris sur le modèle du prêt contre intérêt (crowdlending) pour les sociétés.

Plus besoin de passer par une banque, les particuliers prêtent directement aux professionnels et peuvent ainsi "donner du sens à leur épargne", explique le site. Le bémol ? "Pour le moment la loi [en France] limite à 1 000 euros par entreprise la somme prêtée par un particulier. Donc une personne qui veut mettre 5 000 euros est obligée de saupoudrer, ce qui n’est pas idéal", admet Geoffroy Roux de Bézieux. Mais il tempère : "Normalement, les décrets de la loi Macron devraient être en capacité de lever cet obstacle."

Une réponse en 48 heures pour les entreprises

Credit.fr avait déjà levé 3 millions d’euros auprès du fonds de capital-risque Truffle Capital. Et pour cause, le secteur est porteur : aux Etats-Unis en 2014, 9 milliards de dollars ont été collectés sur les plates-formes de crowdlending à destination des particuliers et 5 milliards pour les professionnels. Le site Lending Club, fondé en 2007 à San Francisco par le Français Renaud Laplanche a réalisé en décembre 2014 l'une des 10 plus importantes entrées en bourse de l'histoire du web, en levant à Wall Street 870 millions de dollars.

Pour Geoffroy Roux de Bézieux , ce succès est lié aux règles qui encadrent plus fortement l'activité des banques depuis la crise des subprimes de 2008 : "Les banques font leur métier mais ont des contraintes bilancielles de plus en plus fortes. On sait bien que de nombreuses demandes de crédits d’entreprises (notamment des TPE) ne sont pas satisfaites." Les entreprises de crowdlending y trouvent une opportunité et comptent occuper le terrain des petits prêts (en deça de 100 000 euros) et présentant cet avantage au professionnels en besoin de financements : "l’obtention d’une réponse 'oui' ou 'non' sous 48 ou 72 heures, ce qui n’est pas le cas avec les banques", explique l'entrepreneur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale