Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Glissez-vous dans la peau d’espions pour résoudre l’escape game de sensibilisation d’Orange Cyberdéfense

Orange Cyberdéfense a annoncé une offre d’escape game à destination des entreprises. Ludique, cet outil permet de sensibiliser leurs salariés à la sécurité numérique… sans pour autant les noyer sous des termes trop techniques. L’Usine Digitale a participé à une session d’essai, au cours d’une présentation à la presse. Impressions.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Glissez-vous dans la peau d’espions pour résoudre l’escape game de sensibilisation d’Orange Cyberdéfense
Glissez-vous dans la peau d’espions pour résoudre l’escape game de sensibilisation d’Orange Cyberdéfense © Arthur Le Denn

Sensibiliser toutes les strates d’une entreprise à la sécurité numérique n’est pas chose aisée, tant le sujet peut être perçu comme technique par les salariés. C’est pour convaincre ces derniers de son intérêt qu’Orange Cyberdéfense (OCD) a imaginé une offre d’escape game dédiée. "Nous voulions une formation qui ne soit pas formelle, et avons particulièrement réfléchi à un équilibre entre les aspects technique et ludique", explique Nicolas Arpagian, directeur de la stratégie et des affaires publiques d’OCD. La filiale de l’opérateur, qui nourrit de grandes ambitions en Europe à horizon 2022, a convié la presse à une session d’essai dans ses locaux de la Défense mardi 2 juillet 2019.

 

DéTECTER SES FAIBLESSES

En entrant dans une salle de réunion du laboratoire médical (fictif, bien entendu) Hexstar Health, trois ordinateurs ont été laissés sans surveillance par des employés lors de la pause déjeuner. Une veine : vous avez été mandatés par l’un de ses concurrents pour récupérer la formule d’un vaccin que l’entreprise s’apprête à commercialiser. Des papiers, une mallette, un téléphone portable… Les quatre participants à l’escape game ont carte blanche. De manière coordonnée, ils doivent faire preuve de logique pour retrouver les différents mots de passe qui protègent la précieuse molécule. Mais la protègent-ils vraiment ?

 

Comme près de 99 % des employés français en 2017, ceux de Hexstar Health n’ont pas respecté les consignes de base en matière de sécurité numérique… et il est possible de débusquer les identifiants et les codes d’accès de leurs appareils grâce aux divers indices présents dans la pièce. "Cet 'escape game' a pour objectif final de confronter les participants à leurs propres pratiques, parfois peu sûres, indique Nicolas Arpagian. Cette formation ludique doit leur donner les clés pour savoir quelles mesures adopter et comment signaler un dysfonctionnement." Déclencher une prise de conscience, en somme.

 

Un travail d'équipe est nécessaire pour penser à toutes les mauvaises pratiques...

qui sont la clé pour accéder à la formule chimique.

 

UNE OFFRE "PERSONNALISABLE ET TRANSPORTABLE"

Coller aux besoins spécifiques d’une organisation et de ses employés : c’est l’ambition d’Orange Cyberdéfense avec son escape game, qui promet aux participants de retrouver leur environnement de travail habituel. "C’est une offre entièrement personnalisable [déclinable pour n’importe quel secteur d’activité, N.D.L.R.] et transportable [à condition d’avoir une salle de réunion dans l’entreprise, N.D.L.R.]", souligne le directeur de la stratégie d’OCD. Une journée de quatre sessions du jeu est proposée au tarif de 2 000 euros. De grands groupes "issus de la banque, du commerce ou de la santé" se seraient déjà laissés tenter par l'expérience, et leur retour serait "positif" selon OCD.

 

En Pays de la Loire, par exemple, Orange Cyberdéfense a développé "Sant’Escape" en lien avec le Groupement de coopération sanitaire (GCS) e-santé. Un jeu sur mesure pour provoquer une prise de conscience chez des professionnels amenés à manipuler des données particulièrement sensibles. "D’autres scénarii sont en cours d’élaboration, assure-t-on chez OCD. Par ailleurs, les organisations intéressées pourraient conserver l’installation dans leurs locaux. Nous travaillons sur un système de licence d’utilisation de notre offre." De quoi généraliser cette formation d’un genre nouveau.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale