Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

GM licencie 14 000 employés "pour accélérer sa transition vers le véhicule autonome et les services de mobilité"

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le constructeur automobile General Motors va fermer 5 usines et licencier plus de 14 000 employés aux Etats-Unis et au Canada. Une décision que l'entreprise justifie par le besoin d'accélérer le repositionnement de l'entreprise vers le véhicule autonome et les solutions de mobilité.

GM licencie 14 000 employés pour accélérer sa transition vers le véhicule autonome et les services de mobilité
GM licencie 14 000 employés "pour accélérer sa transition vers le véhicule autonome et les services de mobilité" © DR

General Motors annonce d'importants licenciements ce 26 novembre 2018. Le constructeur automobile indique vouloir "accélérer sa transformation" dans un communiqué. Traduction : 5 usines fermées et plus de 14 000 postes supprimés en Amérique du Nord, soit environ 15% de sa masse salariale. Les cadres ne sont pas épargnés dans l'affaire, leur nombre étant réduit de 25% d'après GM.


Les usines d'assemblage d'Oshawa (Ontario, Canada), de Lordstown (Ohio) et de Detroit-Hamtramck (Michigan) fermeront après décembre 2019, de même que les usines de fabrication de moteurs de White Marsh (Maryland) et Warren (Michigan). Deux autres usines hors de l'Amérique du Nord seront aussi fermées d'ici fin 2019.

 

Accélération du repositionnement vers les véhicules autonomes et les solutions de mobilité

D'après GM, ces changements s'inscrivent dans son repositionnement stratégique vers les véhicules autonomes et les véhicules électriques. "Ces actions poursuivent notre transformation pour devenir plus agile, résilient et rentable, a déclaré Mary Barra, CEO de l'entreprise. Nous sommes conscients qu'il nous faut rester en avance par rapport aux évolutions du marché et aux attentes des clients pour garantir un succès à long terme."

 

GM indique s'attendre à 6 milliards de dollars d'économies suite à cette restructuration. Des fonds nécessaires aux lourds investissements que requiert sa nouvelle stratégie dans les véhicules autonomes et les services de mobilité. Plus concrètement, les ventes du constructeur sont en baisse aux Etats-Unis et en Chine depuis plusieurs années, or ce sont ses deux plus gros marchés. Les taxes sur l'importation d'acier imposées par le gouvernement Trump un peu plus tôt cette année n'ont pas aidé, l'entreprise affirmant qu'elles lui ont coûté 1 milliard de dollars.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale