Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Godblessyoo, une appli pour bénir ses photos

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

En juin doit être mise en service l’application Godblessyoo permettant aux catholiques de partager des photos "bénies" à partir d’un serveur préalablement béni par un prêtre catholique. Le modèle économique repose sur des partenaires et du crowdfunding.

Godblessyoo, une appli pour bénir ses photos
Godblessyoo, une appli pour bénir ses photos © Godblessyoo

"Godblessyoo, l’application mobile qui bénit vos proches." Cette application permettant de partager des photos bénies sera présentée mercredi 15 avril à Seine-Innopolis, l’hôtel d’entreprises de Rouen Metropole situé à Petit-Quevilly (Seine-Maritime). Dédié à la filière numérique, Seine-Innopolis est le siège de l’association Normandie Web Xperts, association normande de la filière internet.

Sébastien Poncelet, le fondateur de Godblessyoo - association appelée à devenir rapidement une start-up - explique que l’utilisateur téléchargera gratuitement l’application Godblessyoo. Pour l’activer, il devra entrer son adresse mail. Il prendra alors une photo depuis l’appli ou en sélectionnera une dans sa galerie personnelle et effectuera un signe de croix sur l’écran tactile de son smartphone ou de sa tablette.

"Sa photo sera directement sauvegardée sur notre serveur béni. Il pourra la partager avec ses contacts Facebook, Twitter, l'envoyer par MMS ou par mail", explique Sébastien Poncelet, à la tête d’une équipe de 6 personnes dont le Père Geoffroy de la Tousche, curé de Dieppe (Seine-Maritime). La photo sera bénie car le serveur aura été lui-même béni officiellement par un prêtre catholique. Cette bénédiction devrait intervenir dans quelques semaines.

"Notre appli va cartonner au Brésil et aux Etats-Unis"

L’utilisateur ayant fourni son adresse mail, il recevra dans sa boîte un message publicitaire de l'un des partenaires financiers de Godblessyoo. Ce partenaire reversera une somme - dont le montant est l’objet de négociations - à Godblessyoo qui en reversera 70 % à des associations humanitaires principalement catholique, Godblessyoo en conservera 30 % pour son fonctionnement.

Cette application développée par Digiworks, agence de jeux marketing installée à Seine-Innopolis, "répond à une véritable demande, assure Sébastien Poncelet. C’est une action spirituelle et citoyenne qui tend à offrir aux catholiques du monde entier une façon moderne et différente de vivre leur foi au quotidien."  Elle se double d’une "première mondiale", s’enthousiasme-t-il. "C’est une expérience utilisateur encore inédite en matière d’interaction avec l’écran tactile de son smartphone ou de sa tablette."

Une expérience à double détente, puisqu’outre le partage de photos bénies, elle vise à permettre aux utilisateurs de financer des associations humanitaires via leur smart phone ou leur tablette. Le site devrait être traduit prochainement en portugais, anglais et italien. "Nous pensons que notre application va cartonner au Brésil et aux Etats-Unis", confie Sébastien Poncelet.

Si la petite équipe de Godblessyoo - 6 personnes, dont Sébastien Poncelet, adjoint de direction dans une entreprise de télécom - ne s’estime pas mue par l’argent, celui-ci sera nécessaire pour développer et faire fonctionner l’application. C’est la raison pour laquelle Godblessyoo lance un appel aux dons via le site de crowdfunding Indiegogo.

Claire Garnier

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale