Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google abandonne Qualcomm et équipe ses Pixel 6 et Pixel 6 Pro de son processeur maison

Des rumeurs circulaient sur le fait que Google développait un processeur en interne pour équiper ses smartphones. Baptisée Tensor, cette puce équipera sa prochaine gamme de smartphones Pixel 6 et Pixel 6 Pro qui verra le jour à l'automne. Google lâche ainsi Qualcomm dont les processeurs équipaient ses smartphones depuis le lancement du premier Pixel en 2016.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google abandonne Qualcomm et équipe ses Pixel 6 et Pixel 6 Pro de son processeur maison
Google abandonne Qualcomm et équipe ses Pixel 6 et Pixel 6 Pro de son processeur maison © Google

Google suit les pas d'Apple et fabrique son propre processeur. La firme de Mountain View a annoncé lundi 2 août 2021 concevoir son propre processeur pour smartphone qui équipera sa prochaine gamme de smartphones les Pixel 6 et Pixel 6 Pro. Google lâche ainsi Qualcomm auprès duquel il se fournissait en processeurs pour l'ensemble de ses smartphones depuis le lancement des premiers modèles en 2016. Toutefois, Google prévoit également de lancer un nouveau smartphone 5a bas de gamme dans le courant du mois qui devrait être doté d'un processeur Qualcomm.

Une puce pensée pour l'IA
Google assure que l'intelligence artificielle embarquée dans les smartphones est l'avenir de sa recherche mais dit avoir rencontré des limitations informatiques entravant ses développements. C'est pourquoi l'entreprise a décidé de développer son propre SoC (System on a Chip) pour alimenter le Pixel 6. Baptisé Tensor, le processeur verra le jour à l'automne. Date à laquelle plus d'informations sur le smartphone, ses nouvelles fonctionnalités, son prix et sa disponibilité seront dévoilées.

Comme de plus en plus de fonctionnalités sont alimentées par l'IA et le machine learning (ML), il ne s'agit pas simplement d'ajouter plus de ressources informatiques mais également d'utiliser les technologies de ML pour débloquer de nouvelles expériences pour les utilisateurs de Pixel, précise l'entreprise. Google ajoute avoir personnalisé chaque élément de Tensor pour exécuter les modèles de photographie informatique de Google.

Pour résumer, cette puce est conçue pour renforcer les technologies d'intelligence artificielle et améliorer la reconnaissance vocale et le traitement des photos et des vidéos. Mais peu d'informations sont pour l'instant fournies par Google. De précédentes rumeurs faisaient état d'un processeur développé conjointement avec Samsung et bénéficiant de sa technologie de gravure en 5 nanomètres. La puce serait dotée d'une architecture ARM à 8 cœurs et d'un sous-composant logiquement dédié à l'optimisation des calculs liés à l'intelligence artificielle. 
 

 

Des investissements importants
Apple conçoit ses propres puces pour ses iPhones depuis 2010. Plus récemment, la firme de Cupertino a annoncé abandonner progressivement les processeurs Intel au profit d'un processeur maison sous architecture ARM pour ses Mac. Samsung, de son côté, prépare également un ordinateur portable doté d'un processeur Exynos conçu en interne qui repose sur une architecture ARM et agrémenté d'un processeur graphique AMD.

La conception en interne de son propre processeur nécessite des ressources importantes et des investissements conséquents. Pour rentabiliser ses efforts, Google devra parvenir à commercialiser un grand nombre d'appareils. Là où Apple et Samsung disposent de volumes de ventes déjà importants.

A noter que les Pixel 6 et Pixel 6 Pro seront dotés du système d'exploitation Android 12 présenté à l'occasion de Google I/O. Cette nouvelle interface est dotée de couleurs qui s'adaptent au fond d'écran (une fonctionnalité nommée Material You). La caméra arrière a été améliorée. Les nouveaux capteurs et objectifs étant trop gros pour tenir dans le carré traditionnel, une barre rectangulaire faisant toute la largueur du téléphone prend le relais.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.