Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google abandonne son projet de comptes bancaires

Vu ailleurs Google ne proposera finalement pas de comptes bancaires. L'entreprise avait annoncé vouloir proposer un compte chèque sans frais mensuels aux utilisateurs de Google Pay. Une offre qui devait voir le jour en partenariat avec des établissements bancaires. Mais Google abandonne le projet, préférant proposer des services d'habilitation numérique aux banques et autres établissements financiers.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google abandonne son projet de comptes bancaires
Google abandonne son projet de comptes bancaires © Unsplash - Mika Baumeister

Google abandonne son projet d'offre bancaire. Alphabet avait annoncé il y a presque deux ans que les utilisateurs de son portefeuille numérique Google Pay pourraient demander un compte chèque et une carte bancaire. Cette offre devait être déployée en partenariat avec Citigroup, l'une des six plus grandes banques américaines, et la coopérative de crédit Stanford Federal Credit Union. Mais l'entreprise jette finalement l'éponge, comme le rapporte le Wall Street Journal le 1er octobre 2021.

400 000 personnes sur liste d'attente
A l'origine, Google voulait proposer un moyen simple d'ouvrir un compte bancaire via une application mobile. Cette offre baptisée "Plex" ne devait avoir ni de frais mensuels, ni de frais de découvert ni d'exigences de solde minimum. Un service qui était présenté comme une façon d'aider les institutions bancaires ne disposant pas encore d'une application moderne et efficace, en leur proposant de s'associer à Google pour offrir de nouveaux services. Une liste d'attente, d'environ 400 000 personnes, s'est constituée dans l'attente de ce service. Citibank prévoit de leurs proposer d'autres offres bancaires.

Désormais, Google souhaite se concentrer sur la fourniture d'une habilitation numérique aux banques et autres fournisseurs de services financiers plutôt que de proposer ses propres services. Un virage stratégique pas si illogique. "Nous croyons fermement que c'est le meilleur moyen pour Google d'aider les consommateurs à avoir un meilleur accès aux services financiers et d'aider l'écosystème des services financiers à se connecter plus profondément avec leurs clients dans un environnement numérique", a commenté un porte-parole de l'entreprise.

Le WSJ précise que ce projet bat de l'aile depuis le départ du responsable Google Pay qui menait les recherches sur cette offre. De nombreux autres employés l'auraient suivi. Google n'est pas la seule grande entreprise technologique américaine à travailler sur de tels services. Amazon aurait également envisagé une offre de compte bancaire avant de renoncer à ce projet face à un contexte législatif défavorable. Facebook, de son côté, planche sur un projet de monnaie numérique, Diem (anciennement Libra), qui est scruté de très près par les régulateurs. Apple propose une carte de crédit baptisée Apple Card en lien avec son service Apple Pay. Un service lancé en partenariat avec Mastercard et Goldman Sachs qui fonctionne suffisamment bien pour qu'Apple se penche sur une technologie de "buy now, pay later".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.