Google accusé de récolter illégalement des données pendant la navigation privée

Une action collective a été lancée contre Google en Californie. Les requérants réclament 5 milliards de dollars à la firme américaine estimant qu'elle collecte illégalement des données lorsque les internautes naviguent en mode "privé". Google utiliserait d'autres outils de suivi qu'il fournit aux éditeurs de sites web et aux annonceurs pour garder un œil sur les sites que l'utilisateur visite.

Partager
Google accusé de récolter illégalement des données pendant la navigation privée

Google est attaqué en justice devant le tribunal fédéral de San José, en Californie, pour avoir collecté illégalement des données sur ses utilisateurs alors qu'ils naviguaient en mode "privé". Les requérants exigent le versement de dommages et intérêts à hauteur de 5 milliards de dollars pour violation de la vie privée, d'après une dépêche de Reuters publié le 3 juin 2020.

Garder un œil sur les sites web visités
La plainte porte essentiellement sur ce que fait Google pour collecter et suivre l'activité en ligne lorsque les utilisateurs naviguent en mode "privé" ou "Incognito". D'après la déposition, même lorsqu'un utilisateur opte pour la navigation privée, Google utiliserait d'autres outils de suivi qu'il fournit aux éditeurs de sites web et aux annonceurs pour garder un œil sur les sites que l'utilisateur visite. "Google suit et collecte l'historique de navigation des consommateurs et d'autres données sur l'activité sur le web, quelles que soient les mesures de protection prises par les consommateurs pour protéger la confidentialité de leurs données", a déclaré Mark C.Mao, avocat des plaignants, cité par le New York Times. De plus, l'entreprise américaine aurait violé une loi californienne qui exige le consentement de toutes les parties pour lire le contenu d'une communication privée.

L'action en justice avance que Google intercepte le contenu des communications entre les utilisateurs et les sites web en collectant l'historique de navigation, les adresses de sites web spécifiques et les requêtes de recherche. "Nous contestons fermement ces allégations et nous nous défendrons vigoureusement contre elles", a déclaré un porte-parole de Google, José Castaneda. "Le mode Incognito dans Chrome vous donne le choix de naviguer sur internet sans que votre activité ne soit enregistrée sur votre navigateur ou votre appareil. Comme nous l'indiquons clairement à chaque fois que vous ouvrez un nouvel onglet Incognito, les sites web peuvent être en mesure de collecter des informations sur votre activité de navigation pendant votre session".

Google accusé de tromperie
Les requérants expliquent qu'ils "attendent raisonnablement" que leurs communications ne soient pas interceptées ou collectées lorsque le mode de navigation privée est choisi. Selon eux, les pratiques de Google "trompent intentionnellement les consommateurs" en leur faisant croire qu'ils gardent le contrôle des informations partagées avec l'entreprise et en les encourageant à naviguer sur le web en mode de navigation privée s'ils veulent préserver leur vie privé.

Google enchaîne les accusations de violation de la vie privée. Mi-mai, l'association de protection des droits numériques None of your business (NOYB) a déposé un recours devant la Cnil autrichienne accusant la firme de Mountain View de suivre illégalement les utilisateurs par le biais d'un "identifiant publicitaire Android".

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS