Google paie les passants 5 dollars pour entraîner ses algorithmes de reconnaissance faciale

En échange de bons de 5 dollars, Google propose à des passants de scanner leur visage. Objectif : améliorer ses algorithmes de reconnaissance faciale. Une initiative qui laisse penser que la société cherche à concurrencer le Face ID d’Apple pour la sortie de son nouveau smartphone Pixel 4.

 

Partager
Google paie les passants 5 dollars pour entraîner ses algorithmes de reconnaissance faciale

Google propose à des passants, dans certaines villes américaines, d'échanger un selfie contre un bon de 5 dollars, utilisable chez Starbucks ou Amazon. "Bonjour ! Nous travaillons pour Google et nous collectons des données pour améliorer la future génération de déverrouillage de smartphone par détection faciale". Tel est le discours tenu par les employés missionnés par Google, selon les témoignages rapportés par Zdnet.


L'objectif est de convaincre les passants de fournir des images de leur visage, racontent les témoins à la fois amusés et inquiets. Les personnes donnant leur accord sont invitées à se prendre en selfie, sous plusieurs angles avec un smartphone protégé par une coque empêchant d'en deviner le modèle. Ils doivent également signer un document autorisant Google à utiliser les clichés.


Une technologie de reconnaissance faciale pour le Pixel 4 ?

Des indices laissent penser que Google souhaite équiper ses prochains smartphones Pixels 4 de la reconnaissance faciale en 3D, une technologie, dévoilée par Apple avec l'iPhone X et son Face ID en 2017, jugée plus fiable et sécurisée que les systèmes 2D. En récoltant des milliers voire des millions d'images de visages, Google pourrait ainsi entraîner plus finement ses algorithmes afin de concurrencer Apple avec un système plus performant. Il faudra toutefois attendre un peu avant d'avoir la confirmation, le Pixel 4 devrait être présenté lors de la conférence Made by Google en octobre 2019.

Vos données contre un cadeau

Les entreprises ne passent plus par quatre chemins pour récolter des données. Si auparavant les informations semblaient extraites discrètement, elles optent désormais pour une méthode bien moins subtile. En effet, quelques jours après qu'Amazon a proposé à ses clients Prime d'acheter leurs données de navigation internet en échange de 10 dollars, Google se lance également dans cette démarche. Si on peut saluer la transparence de la demande, qui a le mérite d'être claire concernant l'accord de la personne, les utilisations réelles de ces données, la durée de conservation, les modifications et la diffusion, restent quant à elles toujours floues.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS