Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google aurait eu pour projet de créer "la plus grande plateforme de jeux vidéo du monde"

Vu ailleurs Un document interne datant d'octobre 2020 lève le voile sur un projet confidentiel de Google, qui se rêvait à la tête de "la plus grande plateforme de jeux vidéo au monde". La firme de Mountain View aurait envisagé une solution disponible sur tous types d'appareils, y compris tournant sous Windows et macOS, afin de faire de "chaque appareil une console". Rien ne permet cependant de confirmer l'état d'avancement réel de ce projet, ni même s'il est toujours d'actualité.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google aurait eu pour projet de créer la plus grande plateforme de jeux vidéo du monde
Google aurait eu pour projet de créer "la plus grande plateforme de jeux vidéo du monde" © The Verge

Les procès menés par Epic Games contre Apple et Google continuent d'apporter leur lot de révélations. Dernière en date, il semblerait que Google ait eu dans ses tuyaux un projet pour créer "la plus grande plateforme de jeux vidéo au monde", qui aurait fonctionné aussi bien sur Android que Windows et macOS, dévoile The Verge.

Une plateforme disponible sur Windows et Mac
Selon un document confidentiel de 70 pages intitulé "Games Futures", Google aurait établi une stratégie sur cinq ans pour s'emparer du marché du jeu vidéo et développer "la plus grande plateforme de jeux du monde". L'idée est d'offrir aux développeurs de jeux la possibilité de cibler les joueurs sur tous leurs appareils, aussi bien smartphones que TV ou laptop. Le tout aurait été coordonné par les services de Google et géré à l'aide d'une "manette de jeu portable et universelle à faible coût" (qui n'est pas sans rappeler Stadia) que les joueurs pourraient associer à n'importe quel appareil.

Ce document date d’octobre 2020 et a été dévoilé parmi les différents échanges d'emails et projets interne mis en avant dans la plainte de l'entreprise à l'origine du jeu Fortnite, Epic Games. Très censuré, le document ne révèle pas si ce projet est tombé à l'eau ou s'il est encore dans les fourneaux. Difficile de savoir également s'il avait réellement vocation à être mené à terme ou s'il s'agissait juste d'une proposition ambitieuse de développement de Stadia.

Faire de chaque chaque appareil une console
Si l'on en croit ces 70 pages, l'ambition principale du géant est d'offrir la possibilité de transformer "chaque appareil en une console". Dans le détail, Google envisagerait d'apporter "des jeux émulés, natifs et streamés" d'abord sur Windows, puis sur macOS.

Google aurait également pour projet de faire de sa marque Play Games une "destination pour les jeux indépendants". Pour ce faire, le géant aurait prévu de proposer une centaine des "meilleurs jeux mobiles Android" sur PC, d'exiger des développeurs qu'ils prennent en charge les manettes et les platesformes multiples tout en imposant des prix minimums afin d'attirer les jeux "super premium" sur la plateforme, détaille The Verge. Une stratégie cohérente avec l'annonce par Microsoft en juin de l'arrivée des applications Android sur Windows 11. Cela étant dit, Google aurait sans doute eu du mal à s'imposer sur Windows face à Microsoft.

Un projet peu réaliste au vu de ce que donne Stadia
L'ambition de ce projet contraste avec le fait que Stadia, le service de cloud gaming de Google, bat de l'aile. Récemment, le vice-président et chef de produit du service, John Justice, aurait quitté l'entreprise. De manière générale et depuis son lancement en 2019, Stadia peine à satisfaire les utilisateurs.

Google a multiplié les annonces hors d’atteinte puis, après avoir constaté que le service peinait à porter les fruits attendus, a décidé de tirer le rideau de ses studios destinés à la production de contenu original. Cette décision annoncée en février 2021 pourrait avoir impacté les ambitions mises en avant dans ce document d'octobre 2020.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.