Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google Cloud lance une cyberassurance développée avec Allianz et Munich RE

Dans le cadre de "Risk Protection Program", les clients de Google Cloud se verront proposer une police d'assurance par rapport à une évaluation des risques préalable basée sur un diagnostic de sécurité. Allianz et Munich RE se partageront la couverture à 50/50. Cette offre est proposée dans un premiers temps seulement aux utilisateurs basés aux Etats-Unis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google Cloud lance une cyberassurance développée avec Allianz et Munich RE
Google Cloud lance une cyberassurance développée avec Allianz et Munich RE © Glassdoor

Google Cloud, Allianz Global Corporate and Specialty (AGCS) et le réassureur Munich Re ont développé un programme dédié à la gestion des risques liés à la sécurité informatique, baptisé "Risk Protection Program". 

Cette offre sera proposée aux clients de Google Cloud aux Etats-Unis, pour les entreprises ayant un chiffre d’affaires compris entre 500 millions et 5 milliards de dollars, puis sera étendu au reste du monde. La date de lancement n'a pas été précisée. 

Un outil de diagnostic de sécurité
Ce programme propose un outil de diagnostic de sécurité, "Risk Manager", qui permet aux utilisateurs d'évaluer leur niveau de sécurité informatique. Ces données sont ensuite transmises à AGCS et à Munich Re, qui à leur tour peuvent exploiter cet audit pour évaluer l'état de sécurité des clients et leur éligibilité à la souscription à une police d'assurance, Cloud Protection +.

Les assureurs se partageront la couverture à 50/50 et couvriront jusqu'à 50 millions de dollars de pertes potentielles.

Cette offre permet également aux clients de Google Cloud de gérer facilement les cyberrisques de leur environnement et de connaître les leviers d'amélioration. Plus le niveau de sécurité sera élevé et plus le prix de Cloud Protection + sera bas. Ce qui pousse finalement les personnes à mieux se protéger contre les cyberattaques. 

S'attaquer à des secteurs sensibles
Ce partenariat  s'inscrit dans un contexte de prise de compte croissante des cyberrisques, notamment dans le cloud. Pour Google, c'est également l'occasion de rassurer ses clients mais également de s'attaquer à des secteurs sensibles et/ou très réglementés, tels que la santé, la banque... 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.