Google développe un site pour faciliter l'accès au dépistage du Covid-19... mais est-ce utile ?

Verily, la division santé d'Alphabet (maison-mère de Google), développe un site web qui permet de savoir si un test du Covid-19 est nécessaire pour ensuite trouver l'endroit le plus proche pour le réaliser. L'outil ne fonctionne pour l'instant qu'à San Francisco.

Partager
Google développe un site pour faciliter l'accès au dépistage du Covid-19... mais est-ce utile ?

Verily, la division santé d'Alphabet (maison-mère de Google), développe un site web qui permet de savoir si un test du Covid-19 est nécessaire selon les symptômes, pour ensuite trouver l'endroit le plus proche pour le réaliser. L'annonce a été faite par le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse le 13 mars 2020, puis largement reprécisée par la firme de Mountain View. Une première version du site est disponible depuis le 15 mars 2020 mais ne fonctionne pour l'instant que dans la région de la baie de San Francisco, en Californie.

Cinq critères à respecter
Le site est rattaché à la plate-forme "Baseline" développée par Verily et lancée en 2017. Son objectif est de cartographier les marqueurs biologiques avant-coureurs des maladies afin de prévenir l'apparition du cancer ou de la grippe. En plus de trois ans, ce dispositif n'a déboucher sur aucun outil concret.

Cinq critères doivent être remplis pour pouvoir accéder au questionnaire de dépistage : avoir au moins 18 ans, être résident américain, être situé là où les tests sont disponibles, comprendre l'anglais et être capable de signer le formulaire d'autorisation. L'internaute doit ensuite répondre à une série de questions par oui ou par non. La première question est la suivante : "présentez-vous actuellement une importante toux, un essoufflement, de la fièvre ou d'autres symptômes inquiétants ?". Mais si vous répondez "oui", le questionnaire s'arrête brutalement et affiche le message suivant : "D'après vos symptômes, le test Covid-19 par le biais de ce programme n'est pas la bonne solution. Nous vous suggérons de consulter un médecin".


Etonnés de cette situation, nos confrères du Los Angeles Times ont interrogé Verily. Une porte-parole a répondu que ce filtre avait été développé avec des responsables de santé publique et a ajouté que le site était encore au stade de projet. "Ce programme s'adresse d'abord aux populations à haut risque, comme le recommandent les directives nationales et le California Department of Health", a-t-elle précisé.

"Normes de confidentialités élevées"

Conscient des enjeux en matière de vie privée, Verily déclare qu'il ne partage "aucune information avec votre assurance ou des services médicaux sans votre consentement". Il ajoute que les données de santé sont protégées par "des normes confidentialités élevées" qui suivent les réglementations fédérales et étatiques régissant la collecte et l'utilisation. A savoir que la Californie s'est depuis peu dotée d'une sorte de RGPD, le "California Consumer Privacy Act". Il faut néanmoins obligatoirement disposer d'un compte Google et le relier au questionnaire avant de pouvoir effectuer le test.

Ce n'est pas la première mesure que Google prend pendant cette pandémie. Le 10 mars 2020, la grande entreprise technologique a interdit la publicité pour des masques de protection, dont les prix explosent et la quantité baisse. Facebook a pris la même décision.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS