Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google dévoile sa version des écogestes à la mode numérique

Par petites touches à travers sa gamme de produits, Google décline sa démarche eco-friendly. C'est le cas dans Google Maps et dans son moteur de recherche, qui vont s'enrichir de nouvelles fonctionnalités dans les prochaines semaines. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google dévoile sa version des écogestes à la mode numérique
Google dévoile sa version des écogestes à la mode numérique © Glassdoor

Google a l'intention de vous inciter à participer à la lutte contre le changement climatique. Par petites touches, en distillant du "nudge" par-ci par-là, pour vous faire changer de comportement sans contrainte. L'entreprise présente aujourd'hui plusieurs initiatives en ce sens, concernant son moteur de recherche, ses matériels, ainsi que ses programmes de recherche plus exploratoires.

Sur Google Maps
A partir d'aujourd'hui aux Etats-Unis, et en 2022 en Europe, Google Maps proposera par défaut l'itinéraire le plus éco-friendly, c'est-à-dire celui qui optimise le plus la consommation et les émissions de CO2 en fonction du trajet et de la circulation. Google espère faire économiser de la sorte environ une tonne d'émissions par an.

L'outil de navigation de Google va par ailleurs s'enrichir de nouvelles fonctionnalités pour le guidage à vélo, comme le calcul des dénivelés, et étendre à de nouvelles villes la localisation de stations de vélos ou de trottinettes en libre-service, permettant de savoir à l'avance combien de véhicules sont disponibles à la station. Une fonctionnalité qui n'est pas encore disponible à Paris.

dans le moteur de Recherche
Plusieurs nouveautés vont également apparaître dans le moteur de recherche : le calcul des émissions de CO2 d'un voyage en avion sur Google Flight ; des informations sur les mesures prises par les hôtels en matière de protection de l'environnement dans le cadre d'une recherche d'établissement ; des suggestions basées sur la consommation d'électricité des appareils dans Google Shopping, si l'utilisateur recherche par exemple un produit électroménager ; ou encore le score climat d'une société sur Google Finance.

Si l'utilisateur cherche une voiture électrique neuve, le moteur de recherche fournira le prix du véhicule prime écologique comprise. Les résultats de recherche ajouteront l'affichage des bornes de recharge près de sa localisation.

Enfin, le moteur va adopter à la fin du mois d'octobre une nouvelle présentation pour les résultats de recherches concernant le changement climatique, issus de sources d'information officielles.   

Dans la smart city
Dans un tout autre registre, Google a dévoilé un projet de recherche dont l'objectif est d'optimiser le fonctionnement des feux tricolores afin de diminuer les émissions de CO2 de la circulation automobile. Un premier test, réalisé en Israël, aurait permis de réduire la consommation d'essence de 10 à 20% en utilisant une technologie d'intelligence artificielle pour calculer la durée optimale des feux rouges aux carrefours, en fonction de la circulation. Une nouvelle étape de l'expérimentation est prévue à Rio, au Brésil.

Dans la maison connectée
Enfin, Google a présenté un nouveau service dédié à son thermostat intelligent Nest, permettant d'adapter la consommation d'énergie du logement en fonction des sources d'énergie disponibles (la production d'énergies renouvelables telles que l'éolien et le solaire étant par définition intermittente). Le service, baptisé Nest Renew, sera disponible dans les prochaines semaines. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.