Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google entre au capital de Dataiku qui devient la nouvelle licorne française

Dataiku rejoint le cercle des licornes françaises. La jeune pousse française, qui voit CapitalG, le fonds d'investissement de Google, faire son entrée à son capital est valorisée à plus d'un milliard de dollars. Toutefois, la start-up, qui entend démocratiser les usages de la data science auprès des entreprises, ne fait pas partie du classement des 40 start-up les plus prometteuses listées par l'Etat en septembre dernier.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google entre au capital de Dataiku qui devient la nouvelle licorne française
Google entre au capital de Dataiku qui devient la nouvelle licorne française © Dataiku

Dataiku, la pépite française fondée en 2013 par Florian Douetteau, voit Google faire son entrée à son capital. Plus précisément, le fonds CapitalG (anciennement Google Capital), qui est le fonds d'investissement d'Alphabet, rachète une partie des parts de Serena. Le montant de la transaction annoncée mercredi 4 décembre 2019 n'est pas précisé par les intéressés. Dawn, qui a déjà investi dans Dataiku, participe aussi à cette transaction.

 

Dataiku, nouvelle licorne française

CapitalG est focalisé sur les start-up à un stade de développement avancé et pouvant bénéficier des expertises et ressources provenant de Google, explique Dataiku dans un communiqué. Le fonds d'investissement, qui a acquis les parts de Dataiku détenues par Serena, a déjà investi dans de nombreuses start-up à travers le monde telles que Lyft, Airbnb ou encore Stripe.

 

Par cette opération, Dataiku assure être valorisée à plus d'un milliard de dollars… De quoi devenir la dernière licorne française. La start-up rejoint ainsi Meero, Ivalua, Kyriba et Doctolib qui font partie, depuis cette année, du cercle très fermé des licornes françaises. Si cela n'est pas une "étape cruciale", selon Dataiku, franchir ce cap est tout de même une reconnaissance du travail des équipes. A noter que pour le moment, Dataiku n'a pas été repérée par l'Etat et son Next40, le classement des 40 start-up jugées les plus prometteuses, et ce malgré de spectaculaires levées de fonds.

 

démocratiser les usages de la data science

Dataiku veut démocratiser les usages de la data science et l'accès à l'intelligence artificielle en permettant à chaque employé d'une entreprise, peu importe leur rôle, d'accéder à de telles technologies. La plate-forme en ligne met donc à leur disposition une série d'outils qui permet de répondre à des problématiques d’optimisation marketing, de maintenance prédictive, ou de détection de fraude. Le but étant que chacun puisse transformer son métier.

 

Elle  compte parmi ses clients Vente-Privée, qui a utilisé sa plate-forme pour prévoir le taux d'écoulement de ses produits, et BlaBlaCar, qui l'utilise pour anticiper les coûts et revenus de ses campagnes marketing. La jeune pousse revendique plus de 300 clients à travers le monde et assure que le nombre d'utilisateurs sur sa plate-forme fait plus que doubler tous les ans.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media