Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google et Imax abandonnent leur projet de caméra professionnelle pour la réalité virtuelle

Vu ailleurs Imax et Google abandonnent leurs ambitions sur la mise au point d'une caméra VR pour le cinéma. Google poursuit ses propres recherches sur la capture volumétrique en interne, tandis qu'Imax remet en cause sa stratégie VR.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google et Imax abandonnent leur projet de caméra professionnelle pour la réalité virtuelle
Google et Imax abandonnent leur projet de caméra professionnelle pour la réalité virtuelle © IMAX

Le partenariat de Google et Imax pour créer une caméra pour la réalité virtuelle destinée aux professionnels du cinéma est un échec. Un article de Variety révèle que les deux entreprises ont discrètement abandonné le projet fin 2017, supposément sous l'impulsion de Google.

La collaboration avait été annoncée en mai 2016, Imax délivrant son expertise en conception de caméras de pointe et Google apportant sa plateforme logicielle Jump, qui permet de fusionner les images de plusieurs caméras pour créer une seule vidéo à 360° et en 3D. Cette plateforme est notamment utilisée par la GoPro Odyssey et la Yi Halo, qui combinent respectivement 16 et 17 caméras d'action. Au total, une soixantaine de personnes auraient travaillé sur le projet d'après Variety.


Remise en cause des projets d'Imax pour la VR

Cette révélation survient dans un contexte de doute sur la stratégie d'Imax en matière de réalité virtuelle. L'entreprise a lancé un programme pilote de centres de divertissement en réalité virtuelle en 2017, mais les résultats ne seraient pas au rendez-vous. Sur les 7 centres ouverts à l'origine, deux ont été fermés récemment, et les autres pourraient suivre. Variety rapporte qu'un seul d'entre eux auraient des revenus satisfaisants.

Du côté de Google, la capture vidéo pour la réalité virtuelle reste d'actualité, notamment au travers d'équipes affectées à la R&D sur les "Light Field", c'est-à-dire la capture volumétrique. Google exposait ces recherches la semaine dernière au Siggraph 2018.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale