Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google, Facebook, Netflix... Ces entreprises tech où la vaccination est obligatoire pour les salariés

Sur le point de regagner les bureaux, plusieurs entreprises de la tech ont dû faire marche arrière face à la hausse des contaminations due au variant Delta. Aux Etats-Unis, certaines d'entre elles demandent à leurs salariés d'être entièrement vaccinés pour revenir en présentiel. C'est le cas de Google, Facebook et Netflix. Les mesures sont pour l'instant moins claires pour Amazon et Apple.
mis à jour le 04 août 2021 à 14H37
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google, Facebook, Netflix... Ces entreprises tech où la vaccination est obligatoire pour les salariés
Google, Facebook, Netflix... Ces entreprises tech où la vaccination est obligatoire pour les salariés © Mufid Majnun / Unsplash

Cet article a été mis à jour le 6 août 2021 afin d’ajouter les nouvelles déclarations d'Uber et Amazon quant aux mesures imposées à leurs salariés.

Alors que le retour au bureau s'organise petit à petit, certaines grandes entreprises technologiques américaines annoncent que la vaccination sera obligatoire pour leurs salariés. Face à l'expansion du variant Delta, les entreprises se retrouvent contraintes de ralentir le retour en présentiel et d'imposer de nouvelles mesures allant du port du masque à la vaccination obligatoire.

Aux États-Unis, les employeurs sont en mesure d'exiger une preuve de vaccination de la part des salariés, sauf exception médicale ou objection religieuse, selon l’Agence fédérale américaine en charge du respect des lois contre la discrimination au travail (EEOC). 

Le Vaccin est obligatoire pour les salariés 

  • Microsoft : la société a déclaré le mardi 3 août, qu’elle exigera à partir du mois prochain une preuve de vaccination de ses employés avant de pouvoir entrer dans les locaux de l'entreprise aux États-Unis. Le retour sur site ne sera effectif qu’à partir du 4 octobre au plus tôt. "Nous continuons à examiner la situation sur une base locale dans chaque région/pays/état où nous travaillons et nous ajusterons les dates et les politiques si nécessaire", a déclaré un porte-parole de Microsoft dans un communiqué.
     
  • Google : "Se faire vacciner est l'un des moyens les plus importants de nous garder, nous et nos communautés, en bonne santé dans les mois à venir", a déclaré Sundar Pichai, PDG de Google dans une note adressée au personnel le 28 juillet. La firme de Mountain View a ainsi indiqué rendre la vaccination obligatoire pour ses employés qui doivent regagner les bureaux dans les prochaines semaines. Prévu pour le 1er septembre, le retour en présentiel a été reporté au 18 octobre a également annoncé le PDG. La nouvelle politique de vaccination de l'entreprise sera mise en œuvre aux États-Unis dans les semaines à venir, puis dans d'autres régions dans le monde au cours des mois suivants, a indiqué Sundar Pichai.
     
  • Facebook : Facebook a annoncé qu’à compter du 3 août tous les employés devront porter des masques à la réouverture des bureaux, prévue en octobre. Le réseau social a également annoncé que tous les employés américains doivent se faire vacciner pour regagner leurs bureaux. "Un dispositif sera mis en place pour ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons médicales ou autres", a détaillé la Lori Goler, vice-présidente de Facebook en charge des ressources humaines plus tôt cette semaine. D'autres régions du monde pourront également être concernées par la suite.
     
  • Netflix : Selon Deadline, le géant du streaming a également mis en place une politique de vaccination obligatoire pour les acteurs et les équipes de toutes ses productions américaines. Netflix a également rendu le port obligatoire de masques à l'intérieur, même pour les personnes entièrement vaccinées.
     
  • Twitter : Le réseau social a déclaré en début de semaine que les salariés qui se rendent dans les bureaux de New York et de San Francisco doivent fournir une preuve de vaccination. La société a décidé de fermer à nouveau partiellement ses bureaux aux États-Unis, permettant ainsi aux employés de télétravailler autant qu'ils le souhaitent et ce, pour une durée indéterminée. 
     

Lyft : La société de covoiturage Lyft basée à San Francisco, qui avait déjà rendu la vaccination obligatoire pour les employés reprenant le travail en présentiel, a reporté sa réouverture de septembre à février. 

Des avis moins tranchés 

  • Uber : Dans une interview accordée à CNBC ce jeudi 5 août, le PDG Dara Khosrowshahi, a expliqué la politique à deux vitesses de l'entreprise. La vaccination est rendue obligatoire pour les salariés retournant au bureau mais cette mesure ne concerne pas les livreurs ni les chauffeurs de VTC qui peuvent transporter des clients non vaccinés. "Nous avons plus de 100 millions de clients et de chauffeurs qui se déplacent ensemble sur une base mensuelle et nous pensons que (...) c'est au gouvernement de faire vacciner les gens le plus rapidement possible afin que nous puissions revenir à la normale", a-t-il déclaré. 
 
  • Amazon : Amazon a indiqué à Reuters prolonger le travail à domicile jusqu'au 3 janvier 2022 pour ses salariés américains et ceux et d'autres pays qu'elle n'a pas nommés. L'entreprise a déclaré qu'elle exigerait le port d'un masque dans les bureaux, sauf pour les employés qui ont prouvé qu'ils étaient complètement vaccinés. Pour l'heure, ces directives ne concernent pas le personnel des entrepôts et des opérations de livraison.
     
  • Apple : A la suite des annonces de Google et de Facebook, Tim Cook, le PDG de la marque à la Pomme, a confié à CNBC qu'Apple "suit les choses quotidiennement pour vraiment conclure si la vaccination est la bonne réponse ou non." Toutefois, The Verge, une note circule en interne parmi les employés d'Apple leur demandant de communiquer leur statut vaccinal et leurs intentions de se vacciner ou non. "Si vous ne fournissez pas votre statut vaccinal, il est supposé que vous n'êtes pas vacciné... Si vous n'êtes pas complètement vacciné et que vous travaillez sur site dans un bâtiment Apple, des protocoles de santé et de sécurité supplémentaires peuvent s'appliquer", rapporte le média américaine.


En France, les entreprises tech ne sont pas concernées
En France, le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire – adopté le 26 juillet mais qui doit encore être examiné par le Conseil Constitutionnel – rend la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour les personnes travaillant dans les secteurs sanitaires et médico-social, sauf contre-indication médicale, à partir du 15 septembre 2021.

A partir du 30 août 2021, le pass sanitaire, incluant la présentation d'une preuve de vaccination, d'un test négatif ou d'un certificat de rétablissement, sera exigé pour les personnes travaillant dans les bars et restaurants, les centres commerciaux sur décision du préfet du département en cas de risque de contamination, dans les séminaires ainsi que dans les transports publics pour les trajets longs.


Par conséquent, les grandes entreprises technologiques ayant des bureaux en France ne peuvent pas pour l'instant imposer à leurs salariés de présenter une preuve de vaccination pour revenir en présentiel.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.