Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google fait fructifier l'entraide virtuelle entre internautes avec Helpouts

Annoncés en août dernier, les tutoriels en streaming vidéo de Google, les Helpouts, ont officiellement été lancés le 4 novembre. Un nouveau service communautaire, pour lequel le géant de l'internet prend au passage une commission de 20% par cours payant.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google fait fructifier l'entraide virtuelle entre internautes avec Helpouts
Google fait fructifier l'entraide virtuelle entre internautes avec Helpouts © Capture d'écran Google HelpOuts

Monétiser l'entraide entre internautes, c'est le pari qu'a pris Google avec le service Helpouts. Lancé le 4 novembre, il permet de mettre en relation des internautes à la recherche de cours personnels, de conseils, de tutoriels, et des experts qui peuvent potentiellement les aider.

Le service prend la forme de vidéos, gratuites ou payantes selon les modalités fixées par les "animateurs" experts. Du tutoriel pour s'épiler correctement les sourcils (gratuit) au cours pour réaliser un CV percutant (à 45 dollars), les Helpouts couvrent des thématiques diverses et variées comme le bien-être, la formation, le jardinage, la cuisine ou l'informatique.

"Nous voulons utiliser la commodité et l'efficacité du web pour permettre à tous les internautes, peu importe le lieu où ils se trouvent ou l'heure qu'il est, de se connecter facilement à une personne qui peut l'aider", a fait valoir Udi Manber, vice-président ingénierie de Google, dans un post sur le blog officiel de la firme le 4 novembre.

Outre les experts anonymes, le marketplace de Helpouts abritera aussi des vidéos-conseils de grandes marques, comme Sephora, a détaillé Google.

Un nouveau service que le géant de l'internet compte bien transformer encore une fois en or, avec le prélèvement d'une juteuse commission de 20 % sur toutes les vidéos payantes, excepté dans les domaines de la santé et de l'assistance psychologique.

Les e-experts, eux, ne pourront être rémunérés que via le nouveau service de paiement en ligne Wallet... lui aussi un produit "made by Google".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media