Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google ferme Jump, son service cloud de montage vidéo pour la réalité virtuelle

En 2015, Google s'était positionné avec force sur le secteur de la vidéo 360° en lançant Google Jump. Ce service cloud de montage automatisé pour les vidéos 360° 3D s'appuyait sur des caméras dédiées. L'entreprise va fermer ce service en juin 2019, faute d'utilisation suffisante.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google ferme Jump, son service cloud de montage vidéo pour la réalité virtuelle
Google ferme Jump, son service cloud de montage vidéo pour la réalité virtuelle © Google

Google va fermer Jump, son service cloud de montage vidéo pour la réalité virtuelle, le 28 juin 2019. L'entreprise a annoncé la nouvelle aux vidéastes dans un email envoyé le 17 mai et en a publié les détails sur le site Internet du projet. Elle explique cette fermeture par l'émergence de nouvelles caméras et de nouveaux outils depuis le lancement de Google Jump en 2015, dont notamment le format VR180 créé par YouTube. Ils ont contribué à une baisse de l'utilisation du service.

 

Une plate-forme cloud associé à un hardware dédié

Google Jump est composé de deux parties distinctes : des caméras dédiées pour la capture du contenu et le service cloud Jump Assembler. Les caméras sont en fait des coques dans lesquelles s'insèrent 16 ou 17 caméras d'action. Les images des différentes caméras sont envoyées dans le cloud et cousues en une seule image 360° stéréoscopique sans raccords.

 

Deux modèles ont été produits : l'un avec GoPro en 2015 (baptisé GoPro Odyssey), l'autre avec Yi en 2017 (nommé Yi Halo). Ils étaient assez coûteux : la Yi Halo étant par exemple vendue 17 000 dollars. A priori assez peu d'entre eux ont été vendus, mais Google les mettait à disposition des créateurs au travers d'un programme nommé "Jump Start". L'entreprise précise que les caméras compatibles Jump pourront continuer à fonctionner en utilisant d'autres logiciels pour le raccordement des images.

 

Un désistement général de la VR pour Google

En 2015, Google Jump était particulièrement intéressant car il permettait de ne pas avoir à raccorder les images à la main, et produisant des vidéos de bien meilleure qualité que la moyenne. Mais comme le note Google, la technologie a depuis bien évolué et un nombre grandissant de caméras gère le raccordement directement en local et en temps réel.

 

Cette fermeture s'inscrit dans un mouvement plus général de désistement de Google des projets liés à la réalité virtuelle. Sa plate-forme Daydream est en suspend jusqu'à nouvel ordre, son projet de caméra VR haut de gamme a été annulé, et son studio de création interne, Google Spotlight Stories, a été fermé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale