Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google Flights arrête la réservation de billets d'avion

À partir du 30 septembre, il ne sera plus possible de réserver directement des billets d'avion dans le comparateur de vols de Google. Officiellement, le service n'est pas assez utilisé. Mais cela pourrait aussi être un moyen pour le moteur de recherche d'échapper à un examen de ses pratiques concurrentielles.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google Flights arrête la réservation de billets d'avion
Google Flights arrête la réservation de billets d'avion © Sascha Bosshard - Unsplash

Le 30 septembre, la fonctionnalité "Réserver sur Google" pour les billets d'avion ne sera plus disponible. Google a annoncé qu'il mettait fin à son service de réservation directement dans son comparateur de vols Google Flights, en dehors des États-Unis. Selon le média américain Skift, spécialisé dans le tourisme, Google fermera le service aux États-Unis après mars 2023.

L'entreprise a indiqué que ce service de réservation directe, lancé en 2015 aux États-Unis et en 2019 en Europe, était de moins en moins utilisé par les internautes, au profit des agences de voyage en ligne et des compagnies aériennes. Google servait d'intermédiaire entre ces partenaires et l'internaute, pour faciliter la réservation sans quitter l'interface du moteur de recherche, sans prendre de commission sur les ventes.
 

accès aux données et captation du trafic

En revanche, il a accès aux données en centralisant les différentes informations, et capte le trafic. Pour cette raison, certaines compagnies aériennes refusaient d'activer l'option de réservation sur Google. L'abandon du service de réservation directe pourrait être bénéfique à Google, dans le cadre des enquêtes antitrust qui ciblent l'entreprise, notamment en Europe après l'adoption du Digital Markets Act (DMA).

Depuis son rachat d'ITA Software (logiciels pour le secteur du transport aérien) en 2010, Google est dans le collimateur du secteur du voyage. Encore en juillet 2021, l'UE demandait à Google de modifier ses résultats de recherche de vols et d'hôtels pour inclure les frais et les taxes dans son comparateur de prix. L'affichage systématique des résultats de ses propres comparateurs verticaux (Shopping, Flights, Maps, YouTube) dans son moteur de recherche est depuis longtemps un motif d'enquête pour les autorités de la concurrence du monde entier. Googla fait notamment l'objet de procédures antitrust pour sa position dominante dans le secteur de la publicité, en Europe et aux Etats-Unis.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.