Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google, futur opérateur mobile virtuel aux Etats-Unis, associera wifi et réseaux cellulaires

[ACTUALISE] Selon le Wall Street Journal, Google va bientôt vendre des forfaits de téléphonie mobile dans des grandes villes américaines grâce à un partenariat avec les opérateurs Sprint et T-Mobile.  
mis à jour le 03 mars 2015 à 10H45
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google, futur opérateur mobile virtuel aux Etats-Unis, associera wifi et réseaux cellulaires
Sundar Pichai, senior vice president de Google © Google

Actualisation du 3 mars : Google confirme, par l'intermédiaire de Sundar Pichai au MWC, qu'il va devenir opérateur mobile virtuel dans les prochains mois aux Etats-Unis. Il devrait proposer des offres d'innovantes associant les réseaux Wifi et cellulaires. Lors d'un appel téléphonique, la bascule entre les deux réseaux serait imperceptible pour l'utilisateur. Ce projet est expérimental : Google ne se place donc pas en concurrent direct des autres opérateurs télécoms... pour le moment. Au MWC, le patron de Facebook a de son côté affiché sa volonté de travailler avec les opérateurs, plutôt que d'entrer en compétition avec eux.

Opérateurs mobiles, vous pouvez trembler : Google veut conquérir vos abonnés. Le géant américain s'apprête à devant opérateur mobile virtuel aux Etats-Unis, selon le Wall Street Journal. Il utiliserait le réseau de deux des quatre opérateurs américains : T-Mobile USA (propriété de l'allemand Deutsche Telekom) et Sprint (qui appartient au japonais Softbank. L'offre ne serait dans un premier temps disponible que dans des grandes villes du pays, peut-être d'abord pour les abonnés à son réseau d'Internet par fibre optique Google Fiber.

début d'une réaction en chaîne ?

Cette incursion de Google dans les télécoms pourrait déclencher un bouleversement du marché américain, comme l'a provoqué l'offensive de Free en France. On peut penser que les offres commerciales, forcément agressives, de la firme de Mountain View vont entraîner une baisse des prix et une amélioration des débits et des services. Les Etats-Unis sont en retard sur la France sur ces points.

Comme toujours, Google s'active sur plusieurs fronts à la fois :  l'entreprise a récemment envoyé un courrier à la commission américaine en charge des télécommunications pour lui demander de libérer un certain nombre de bandes de fréquences afin de pouvoir s'en servir pour ses ballons et ses drones stratosphériques aux Etats-Unis. Google est aussi en discussion avec plusieurs opérateurs américains pour leur racheter le logiciel de paiement mobile Softcard. Du matériel au logiciel en passant par le réseau et les services, Google veut mettre le grappin sur tous les maillons de la chaine de valeur de la téléphonie mobile.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale