Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google investit 450 millions de dollars dans un spécialiste de la sécurité des bâtiments

Pour renforcer ses produits de smart home Nest, Google investit 450 millions de dollars dans l'entreprise ADT. Ce spécialiste des systèmes de sécurité pour le domicile et les entreprises placera désormais les technologies Google au centre de sa stratégie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google investit 450 millions de dollars dans un spécialiste de la sécurité des bâtiments
Une caméra de surveillance Nest. © Nest

Google annonce ce 3 août sa décision d'investir 450 millions de dollars dans l'entreprise ADT, un spécialiste des systèmes de sécurité pour les logements et les entreprises (alarmes, surveillance, etc.). Cet investissement confère à Google 6,6% du capital d'ADT. Il s'accompagne d'un partenariat qui permettra aux techniciens d'ADT d'installer des appareils Nest. Ces produits, ainsi que les technologies d'intelligence artificielle (aussi bien la reconnaissance vocale que la vision par ordinateur) développées par Google, composeront le cœur de l'offre "smart home" d'ADT dans les années à venir.

L'objectif de Google est d'étendre ses parts de marché dans le domaine de la smart home, qu'il a eu jusqu'ici des difficultés à percer face à ses concurrents comme Amazon, et ce malgré de lourds investissements. Pour ADT, l'intérêt est une réduction des fausses alarmes, de nouveaux services comme la détection de vols de colis, et une meilleure expérience utilisateur pour les clients avec des notifications plus avancées et un historique disponible jusqu'à 30 jours.

Le marché de la vidéosurveillance attire depuis plusieurs années la convoitise des grandes entreprises technologiques. En 2018, Amazon s'est offert Ring, une start-up commercialisant des sonnettes connectées équipées d'une caméra. Tout un business s'est monté autour de ces produits, notamment par le biais d'une coopération controversée avec les forces de l'ordre dans certaines villes des Etats-Unis. Un bad buzz qui n'a visiblement pas dissuadé Google de s'engager sur ce marché.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media