Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google investit massivement dans la start-up Oura, spécialiste des bagues connectées

Levée de fonds La jeune pousse finlandaise Oura annonce une levée de fonds de 28 millions de dollars en série B. Parmi ses principaux investisseurs figure Google, qui veut se positionner sur le marché porteur des bagues connectées, que vient d’investir son concurrent Amazon.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google investit massivement dans la start-up Oura, spécialiste des bagues connectées
Google investit massivement dans la start-up Oura, spécialiste des bagues connectées © Oura

Les montres connectées occupent le devant de la scène… mais les bagues pourraient venir leur faire de l’ombre. Alors qu’Amazon a présenté fin septembre son Echo Loop, Google a confirmé le 17 mars investir dans la start-up finlandaise Oura, qui fabrique ce type accessoire d’un genre nouveau. Lors d’un second tour de table, celle-ci a levé 28 millions de dollars auprès du fonds Gradient Ventures de la firme de Mountain View, ainsi que la société Square et Forerunner Ventures.

UNE MEILLEURE AUTONOMIE

La jeune pousse avait déjà levé 20 millions de dollars auprès de célébrités telles que Will Smith, Shaquille O’Neal ou encore Lance Armstrong. Elle avance avoir déjà vendu 150 000 bagues connectées à travers le monde, y voyant la preuve "d'une curiosité et d'un intérêt" pour son produit. Concrètement, ce dernier propose des services très similaires – si ce n’est identiques – à ceux proposés par des appareils plus "classiques", comme les montres ou bracelets connectés. Pouls, température, mouvements… L’anneau en titane mesure une série de paramètres physiologiques, qui sont retranscrits et analysés dans une application sur smartphone. Le principe reste le même : surveiller sa santé générale et donner l’alerte si c'est nécessaire.

Chaque jour, l’utilisateur peut consulter un score établi en fonction de son activité récente. Un score qui peut intégrer les données issues des applications Fit de Google ou Santé d’Apple. A noter par ailleurs l’arrivée d’Anna Patterson, vice-présidente de l’ingénierie chez Google, au conseil d’administration d'Oura.
 


Équipée de LED infrarouges et bardée de capteurs dont un thermomètre, un accéléromètre ou encore un gyroscope, la bague dispose d’une autonomie d’une semaine en utilisation quotidienne. Et c’est ce qui pourrait lui conférer son principal avantage, quand on la compare aux autres types d’appareils concurrents… qui rencontrent souvent des difficultés pour durer plus de deux jours. Forte de 100 employés à travers le monde, Oura exploitera ces nouvelles ressources financières pour recruter sur les volets commerciaux et de la R&D. Elle espère creuser l’écart là où elle est en avance et proposer de nouveaux services là où elle pourrait avoir accumulé du retard.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media