Google débourse 391,5 millions de dollars pour éviter les poursuites judiciaires aux États-Unis

Google a accepté de payer 391,5 millions de dollars dans le cadre d’une enquête menée par une coalition de procureurs généraux de 40 États qui accusait la firme de Mountain View de ne pas respecter les règles en matière de protection de la vie privée, notamment en continuant de collecter les données de géolocalisation des utilisateurs malgré la désactivation de cette fonction.  

Partager
Google débourse 391,5 millions de dollars pour éviter les poursuites judiciaires aux États-Unis

Google a préféré mettre la main à la poche. Le géant de la tech s’est résigné lundi 14 novembre à payer la somme de 391,5 millions de dollars (376 millions d’euros) pour clôturer une enquête sur ses pratiques en matière de respect de la vie privée et de protection des consommateurs entre 2014 et 2020, rapporte le New York Times.

Les procureurs généraux de 40 États accusaient l’entreprise de donner la fausse impression qu’elle ne recueillait plus les données de géolocalisation de ses utilisateurs lorsqu’ils désactivaient leur suivi, alors même que de nombreuses autres applications de son offre permettaient à Google de continuer à traquer le moindre de leurs mouvements.

"Pendant des années, Google a donné la priorité au profit sur la vie privée des personnes qui utilisent ses produits et services", a déclaré Ellen Rosenblum, la procureure générale de l’Oregon, qui a piloté la procédure avec le Nebraska. "Les consommateurs pensaient avoir désactivé leurs fonctions de localisation sur Google, mais la société a continué à enregistrer secrètement leurs mouvements et à utiliser ces informations pour les annonceurs."

Plus de transparence

De son côté, Google a déclaré avoir d’ores et déjà corrigé certaines des pratiques pointées du doigt. "Conformément aux améliorations que nous avons apportées ces dernières années, nous avons résolu cette enquête, qui était fondée sur des politiques de produit obsolètes que nous avons modifiées il y a plusieurs années", a déclaré José Castañeda, un porte-parole de la société.

Conformément à l’accord trouvé avec les procureurs généraux, Google va également faire preuve de plus de transparence à partir de 2023. Dans un billet de blog publié lundi, la multinationale a annoncé qu’elle travaillait à améliorer les informations à disposition des utilisateurs sur le paramétrage et à permettre une suppression simplifiée des données de localisation.

Le mois dernier, Google avait déjà sorti 85 millions de dollars dans le cadre d’un accord trouvé avec l’Arizona. Le géant de la tech fait face à des actions similaires portées par Washington, D.C., l’Indiana et le Texas. Faute de législation au niveau fédéral, les États jouent un rôle de plus en plus important depuis plusieurs années pour combattre les pratiques jugées abusives des Big tech.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS