Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google met un terme au projet de smartphone modulaire en kit Ara

Vu ailleurs Ara, c'est fini ! D'après Reuters, Google va mettre un terme à son projet de smartphone modulaire, après une série d'importants délais et une diminution des objectifs qui avait d'ores et déjà ôté beaucoup de son sens au projet.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google met un terme au projet de smartphone modulaire en kit Ara
Google met un terme au projet de smartphone modulaire en kit Ara © Motorola

Le projet de smartphone modulaire Ara, en gestation chez Google depuis 2013, va être suspendu indéfiniement, d'après Reuters. Le projet Ara voulait créer des smartphones dont le hardware pourrait être remplacé à la volée en fonction des besoins. Fini les appareils "tout intégré" ou on ne peut même pas changer la batterie, tout ou presque pourrait être personnalisé.

 

Le problème, c'est que le concept même de modularité va à l'encontre de l'un des principes clés de l'électronique moderne. Une intégration poussée à l'extrême de chaque composant du smartphone permet d'en réduire la taille et le poids, produisant des appareils toujours plus fins et légers, tandis que la miniaturisation des puces en augmente la puissance. Même chose du côté des ordinateurs portables ou des tablettes. La contrepartie est que cela limite fortement la possibilité de réparer ou modifier les appareils en question.

 

Un projet peu réaliste

Ainsi, même si Google annonce qu'il sera possible à des fabricants tiers d'acheter les droits de vendre un téléphone basé sur ces recherches, il est peu probable qu'un tel appareil connaisse un succès commercial. Le projet Ara était sous la tutelle de la division Atap (Advanced Technology and Projects) de Google, récupérée lors de son acquisition de Motorola en 2012 et conservée lors de la revente à Lenovo en 2014. Le concept lui avait été inspiré par le collectif PhoneBloks.

 

Son lancement, qui aurait dû avoir lieu en 2015 à Porto Rico, avait été repoussé à 2016, puis à nouveau décalé à 2017 en début d'année. En parallèle, ses ambitions se voyaient réduites à l'ombre de ce qu'elles étaient à l'origine, la modularité se limitant à quelques modules non essentiels (une fonctionnalité déjà disponible commercialement sur le LG G5).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale